Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La jeune femme interpellée avec un couteau dans le centre-ville venait d'arriver à Dijon

samedi 25 mars 2017 à 18:39 Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne et France Bleu

La jeune femme d'une vingtaine d'années, "probablement radicalisée", arrêtée ce vendredi 24 mars 2017 rue Mably à Dijon à la sortie d'une parfumerie serait une SDF native de Saint-Dizier.

La jeune femme a été placée d'office au CHS la Chartreuse de Dijon en attendant d'éventuelles poursuites judiciaires
La jeune femme a été placée d'office au CHS la Chartreuse de Dijon en attendant d'éventuelles poursuites judiciaires © Radio France - Thomas Nougaillon

21000 Dijon, France

Initialement placée en garde à vue elle a finalement été hospitalisée d'office au CHS La Chartreuse. La police l'a interpellée alors qu'elle déambulait, voilée et le visage dissimulé sous un bonnet et une écharpe armée d'un couteau, une lame de 20 centimètres. Ce sont des passants qui l'ont signalée aux forces de l'ordre.

Un expert psychiatre devra dire si oui ou non elle est pénalement responsable

Cette femme avait été vue, place du Marché, près de la Cathédrale Saint-Bénigne, elle est ensuite entré dans plusieurs magasins sans toutefois proférer de menaces verbales ni même physiques. D'où vient-elle ? Quel est son véritable niveau de dangerosité ? Son discernement était-il aboli ou simplement altéré au moment des faits ? Et surtout peut-elle ou non être poursuivie en justice ? C'est au parquet de Dijon, saisi de l'enquête, de répondre à toutes ces questions. Il attend les conclusions d'un psychiatre-expert dans les tous prochains jours.

Le CHS la Chartreuse où est internée d'office la jeune femme à Dijon - Radio France
Le CHS la Chartreuse où est internée d'office la jeune femme à Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

Suivie par les Renseignements Territoriaux pour des faits de radicalisation

"Si elle était en pleine possession de son discernement ou même si celui-ci était simplement altéré, oui elle pourra passer en jugement, en correctionnelle" selon Thierry Bas, procureur-adjoint de Dijon. Suivie de près par les Renseignements Territoriaux pour des faits de radicalisation, elle n'a pour autant jamais proféré de menaces verbales pouvant accréditer la thèse de cette radicalisation au cours de cette folle après-midi dijonnaise "elle a prétendu lors de sa première audition n'être pas du tout musulmane, elle n'était pas du tout dans la mouvance jihadiste ou salafiste, voilà ce qu'elle nous a déclaré, mais, dès que l'hospitalisation d'office sera levée, l'enquête reprendra ses droits, on pourra alors éventuellement la replacer en garde à vue pour avoir plus d'éléments".

Thierry Bas, procureur adjoint de Dijon

La vendeuse glacée d'effroi par l'apparition de cette femme, son témoignage exclusif pour France Bleu Bourgogne

En attendant, l'employée de la parfumerie "Les Ateliers du Parfumeur" rue Mably a eu une peur bleue ce vendredi après-midi lorsqu'elle a vue entrer dans son magasin cette femme et son couteau. La courageuse jeune femme, qui préfère rester anonyme, avait tout d'abord bénéficié de deux jours d'Incapacité Temporaire de Travail (ITT) mais elle a tenu à reprendre son boulot dès ce samedi.

"Elle est entrée dans le magasin, elle n'a rien touché, elle est restée à trois mètres de moi (...) mais ça fait toujours peur avec tout ce qu'il se passe à Londres, en France (...) on est tétanisé et on se demande ce que l'on va faire si elle approche (...) ça m'a fait vraiment peur."

La vendeuse de la parfumerie rue Mably

Rue Mably, c'est ici à la sortie d'une parfumerie, que la jeune femme a été arrêté par une dizaine de policiers Dijonnais - Radio France
Rue Mably, c'est ici à la sortie d'une parfumerie, que la jeune femme a été arrêté par une dizaine de policiers Dijonnais © Radio France - Thomas Nougaillon

L'enquête se poursuit

Une chose est sûre, cette jeune femme était arrivée depuis très peu de temps dans la capitale Bourguignonne où elle était SDF. Native de Saint-Dizier en Haute-Marne, elle venait de passer un an à Bordeaux. Suivant les conclusions du psychiatre, elle pourrait ou non, être poursuivie en correctionnelle pour "violences avec armes" peine pour laquelle elle encourt 5 ans de prison. Voire 10 ans de prison si des faits d'apologie du terrorisme devaient se rajouter à l'issue des prochaines auditions. Mais si elle était dans le collimateur des Renseignements Territoriaux pour une probable radicalisation, lors des faits qui lui sont reprochés elle n'a donc prononcé aucune menace, aucune parole jihadiste. L'enquête se poursuit.

Reportage

À lire aussi

Une femme armée d'un couteau interpellée dans le centre-ville de Dijon