Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La jeune femme tuée par son amant en Savoie fin juillet était originaire de la Loire

lundi 13 août 2018 à 0:21 Par Alexandre Vau, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu Saint-Étienne Loire

Une femme a été tuée dans la nuit du 26 au 27 juillet sur les hauteurs du lac du Bourget en Savoie. Le meurtrier présumé a été mis en examen et incarcéré dans l'attente de son procès. La victime était en fait originaire de la Loire.

Le corps a été retrouvé, fin juillet, sur cette route du col de la Chambotte.
Le corps a été retrouvé, fin juillet, sur cette route du col de la Chambotte. © Maxppp -

Saint-Étienne, France

L'affaire a été révélée il y a dix jours par nos confrères de France Bleu Pays de Savoie. Mais France Bleu Saint-Etienne Loire a appris que Charlotte Roman, la jeune femme tuée dans la nuit du 26 au 27 juillet sur les hauteurs du lac du Bourget en Savoie, était d'origine ligérienne. Le meurtrier présumé a été mis en examen et incarcéré dans l'attente de son procès. Il aurait délibérément poussé la jeune femme dans le vide ce soir là.

Des attaches dans la Loire

La victime, 27 ans, vivait à Villeurbanne. Mais une partie de sa famille est installée dans la Loire. Elle a d'ailleurs mandaté l'avocat stéphanois maître André Buffard pour la défendre.

Dans un premier temps, les enquêteurs ont pensé à un suicide. Mais la piste est rapidement écartée. L'autopsie révèle des blessures incompatibles avec une chute. Et puis, les enquêteurs apprennent l'existence d'une liaison.

Il l'aurait poussé dans le vide

Un témoignage vient tout changer. La voiture d'un homme de 39 ans est vue sur les lieux ce soir là. Les amants se sont en fait donnés rendez-vous à proximité du Belvédère, le restaurant ou la Ligérienne travaille l'été.

Cet homme, marié et père d'un petit garçon aurait poussé sa jeune maîtresse dans le vide parce que la jeune femme avait décidé de le quitter. Il venait, avec sa famille, de déménager de Savoie en Isère.