Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Un appel pour retrouver l'identité d'un homme amnésique à Marseille

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Depuis plus d'un an, un homme d'une trentaine d'années est interné à l'hôpital psychiatrique Edouard-Toulouse à Marseille. Son nom et son histoire restent un mystère.

La photo de cet homme amnésique et quasi mutique est diffusée dans l'espoir de lui redonner une identité.
La photo de cet homme amnésique et quasi mutique est diffusée dans l'espoir de lui redonner une identité. - Agence régionale de santé

Marseille, France

La justice et la police à Marseille lancent un appel pour élucider le mystère d'un patient de l'hôpital psychiatrique Edouard Toulouse. Depuis son internement en août 2017, il ne parle presque pas. "Parfois, il prononce un mot ou deux en français", confie Anne Lezer, vice-procureur de la République de Marseille. Mais ça ne nous aide pas du tout". Sans papier d'identité sur lui, l'homme n'a donc pas de nom. Depuis deux mois, les policiers de la brigade administrative de la Sûreté départementale essaient de retracer son parcours. Ses empreintes digitales n'ont pas permis de l'identifier avec le fichier national. Une comparaison de son ADN a également été tentée. En vain. 

"Monsieur 13 août"

En attendant, le personnel de l'hôpital a trouvé à cet inconnu un surnom : "Monsieur 13 août". Parce que  c'est exactement le 13 août 2017 qu'il a été accueilli au centre d'hébergement d'urgence de la Madrague-Ville à Marseille. Quelques jours plus tard, il a été pris d'une crise de nerf qui a provoqué son hospitalisation d'office. Son visage peut laisser penser que le patient est âgé d'une trentaine d'années. Des analyses dentaires et osseuses permettront d'affiner cette estimation. L'Agence régionale de santé (ARS) a de son côté diffusé une photographie de son visage à tous les hôpitaux psychiatriques de France. Ce portrait a également été montré à de nombreux SDF par les associations.  

Un nouveau nom en janvier

Pour la justice, le temps presse. "Je me suis donné jusqu'au mois de janvier, précise Anne Lezer. Après, je devrais saisir la juridiction civile pour une déclaration judiciaire de naissance. Ça se passait comme ça dans les années d'après guerre. Beaucoup de famille ont un prénom comme nom".  La magistrate a déjà prévu de choisir Hippolyte dans le calendrier car ce prénom est celui du saint du du jour où l'homme a été découvert.  Pour le nom de famille, ce serait celui de l'endroit où il vit aujourd'hui, c'est à dire l'hôpital Édouard-Toulouse. 

Si vous reconnaissez cet homme ou si vous disposez d'informations pouvant aider les enquêteurs, vous pouvez appeler la police au 04.91.39.80.88.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu