Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

La justice américaine juge une nouvelle fois le Roundup cancérigène

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le désherbant Roundup de Monsanto a contribué au cancer d'un homme de 70 ans, a estimé mardi un jury américain. Un nouveau revers pour le géant de l'agrochimie déjà lourdement condamné l'été dernier.

Le Roundup de Monsanto-Bayer reconnu cancérigène par un jury américain.
Le Roundup de Monsanto-Bayer reconnu cancérigène par un jury américain. © Maxppp - Jean-Marc Quinet

A l'unanimité, les jurés du tribunal de San Francisco estiment que le Roundup est un "facteur substantiel" du cancer d'Edwin Hardeman. Ce septuagénaire a utilisé le désherbant au glyphosate de Monsanto pendant près de 30 ans sur sa propriété. En février 2015, on lui a diagnostiqué un cancer du système lymphatique. 

Cette décision ouvre la voie à la deuxième phase du procès qui doit établir la responsabilité de Monsanto. Le jury devra répondre aux questions suivantes : Monsanto connaissait-il les risques ? Les a-t-il cachés ? Si oui, quels sont le dommages et intérêts qu'il doit payer ? Un nouveau revers pour le groupe qui répète que son herbicide est inoffensif à coup d'études scientifiques. Ses détracteurs affirment qu'elles sont téléguidées.

Des milliers d'autres plaintes aux Etats-Unis

Le procès en cours est de mauvais augure pour l'agrochimiste visé par près de 10 000 plaintes rien qu'aux Etats-Unis. Monsanto avait été condamné pour la première fois l'été dernier à verser 289 millions de dollars à un jardinier.  La justice avait estimé que le Roundup était la cause du cancer de Dewayne "Lee" Johnson et que Monsanto avait agi avec malveillance en dissimulant les risques de ses produits au glyphosate.

L'indemnité avait ensuite été réduite à 78,5 millions de dollars par une juge. Le groupe Bayer (qui a racheté Monsanto) a en parallèle fait appel du fond du verdict.

Deux procédures en France

En France, deux procédures judiciaires sont en cours contre Monsanto. Une famille de l'Isère dont le fils a été exposé au glyphosate in utero. A 10 ans, il a déjà subi 52 opérations. La famille est dans l'attente du jugement.

Un céréalier de Charente, Paul François, en est lui à son quatrième procès contre le géant agrochimique. Il a déjà fait condamner Monsanto à deux reprises, mais le groupe multiplie les recours. La cour d’appel de Lyon doit rendre sa décision le 11 avril prochain après 12 ans de bataille juridique. 

Le glyphosate, reconnu "cancérigène probable" par l'OMS, est banni des rayons pour les particuliers en France depuis janvier mais il est toujours utilisé dans les pesticides des agriculteurs. Le président Emmanuel Macron s'est engagé à interdire complètement le glyphosate dans 3 ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu