Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La justice autorise l'Église de scientologie à installer son siège à Saint-Denis

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris

Le tribunal administratif de Montreuil a annulé, le 14 octobre, un arrêté pris par l'ancien maire de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), en septembre 2019, pour empêcher l'installation du futur siège de l'Église de scientologie dans sa commune.

L'ancien bâtiment Panasonic à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) pourrait devenir le futur siège de l'Église de scientologie en France
L'ancien bâtiment Panasonic à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) pourrait devenir le futur siège de l'Église de scientologie en France © Maxppp - Maxppp

Le tribunal administratif de Montreuil a annulé, ce 14 octobre 2020, l'arrêté pris par l'ancien maire de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) en septembre 2019. Laurent Russier (PCF) avait refusé d'autoriser des travaux d'aménagement dans un bâtiment racheté par l'Église de scientologie qui compte en faire son siège en France.

Le siège de la Scientologie à Saint-Denis ?

L'Église de scientologie (considérée comme "un mouvement sectaire" selon un rapport parlementaire de 1995) a acquis en 2017, l'ancien bâtiment Panasonic de 7.300 mètres carrés, situé avenue Wilson, pour en faire son siège mais également un centre de formation. Une arrivée qui ne plaît pas alors au maire de la ville. Laurent Russier, avait soulevé des problèmes concernant la sécurité incendie et l'accessibilité pour interdire les travaux sur place dans un arrêté pris le 16 septembre 2019.

Le tribunal rejette les arguments de l'ancien maire

Dans son communiqué, le tribunal explique sa décision. Il estime "qu'un faisceau d'indices concordants établissait en effet que le maire avait exercé ses pouvoirs dans un autre but que la préservation de la sécurité et de l'accessibilité des locaux. Ces indices résultent, d'une part, du fait que l'administration a omis de prendre en considération certaines réponses apportées par le pétitionnaire et a opposé des manquements soit inexistants soit qui, en raison de leur caractère facilement régularisable, auraient pu faire l'objet de simples prescriptions ou de réserves".

Le nouveau maire fait appel

Le nouveau maire de Saint-Denis, le socialiste Mathieu Hanotin, opposé lui aussi à la création de ce siège dans sa ville, a décidé de faire appel de cette décision. "Le rôle de la municipalité est de s’assurer que l’ensemble des conditions réglementaires, notamment en matière de sûreté et de sécurité, soient scrupuleusement respectées dès lors qu’un Établissement Recevant du Public souhaite s’installer dans sa commune", écrit la ville dans un communiqué.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess