Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

La justice maintient les deux mises en examen de Tariq Ramadan pour viols

jeudi 14 mars 2019 à 14:53 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

L'islamologue Tariq Ramadan reste mis en examen pour deux viols, après le rejet par la cour d'appel de Paris, ce jeudi, de la demande de levée de ces mises en examen. Il avait été remis en liberté mi-novembre, et reste sous contrôle judiciaire.

Tariq Ramadan, lors d'une conférence à Nanterre en 2012.
Tariq Ramadan, lors d'une conférence à Nanterre en 2012. © AFP - MEHDI FEDOUACH

Il reste mis en examen pour les deux viols dont il est accusé : la cour d'appel de Paris a rejeté, ce jeudi, la demande de levée des deux mises en examen pour viol réclamée par l'islamologue suisse Tariq Ramadan. Remis en liberté mi-novembre, l'intellectuel de 56 ans ne sera donc pas placé sous le statut de témoin assisté. Il reste libre sous contrôle judiciaire, avec interdiction de quitter le territoire.

Face aux mensonges et aux dénégations de Tariq Ramadan, la parole des victimes a pesé plus lourd" - L'avocat d'une des victimes présumées

Maître Eric Morain, l'avocat de Christelle, une des deux victimes présumées, a salué "une victoire importante" au micro de franceinfo. "Face aux mensonges et aux dénégations de monsieur Tariq Ramadan, la parole des victimes a pesé plus lourd", a-t-il ajouté. "Tout au long de cette instruction, sa défense a bluffé et le dossier a parlé", a-t-il poursuivi.

Tariq Ramadan conteste toujours les faits

L'islamologue est mis en examen depuis le 2 février 2018 pour deux viols, dont un sur personne vulnérable, des accusations qu'il conteste fermement : il reconnaît des relations consenties mais nie les viols.