Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La justice ordonne l'expertise psychiatrique de Marine Le Pen pour ses tweets sur Daesh

-
Par , France Bleu

Marine Le Pen annonce ce jeudi sur Twitter que la justice a ordonné son expertise psychiatrique pour avoir posté sur internet des photos d'exécutions perpétrées par le groupe Etat islamique. La présidente du Rassemblement national (RN, ex FN) est mise en examen pour diffusion de message violent.

Marine Le Pen à Fréjus le 15 septembre 2018.
Marine Le Pen à Fréjus le 15 septembre 2018. © Maxppp - Dylan MEIFFRET

Le tribunal de grande instance de Nanterre a ordonné l'expertise psychiatrique de Marine Le Pen pour avoir diffusé en décembre 2015 des photos d'exactions du groupe jihadiste Etat islamique sur Twitter.

La présidente du Rassemblement national (RN, ex FN) est mise en examen pour diffusion de message violent, pornographique ou contraire à la dignité accessible à un mineur dans cette affaire.

"C'est proprement hallucinant. Ce régime commence vraiment à faire peur" s'est indignée Marine Le Pen, en publiant l'ordonnance de cet examen sur son compte Twitter.

Une procédure habituelle

Sur la copie de l'ordonnance d'expertise psychiatrique datée du 11 septembre, il est précisé qu'il s'agit notamment de vérifier d'éventuelles "anomalies mentales" ou si elle souffre de "trouble psychique ou neuropsychique ayant aboli son discernement ou le contrôle de ses actes".

Cet examen vise également à savoir "si elle est en mesure de comprendre les propos et de répondre aux questions" et si "l'infraction reprochée au sujet est en relation avec des éléments factuels ou biographiques de l'intéressé".

Qualifiée "d'hallucinante" par Marine Le Pen, l'expertise psychiatrique est prévue par l’article 706-47-1 du Code de procédure pénale pour les cas de diffusion de messages violents.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu