Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

La justice ouvre trois procédures après les soupçons de violences policières à Toulon

mardi 8 janvier 2019 à 10:26 Par Florent Le Saux, France Bleu Provence et France Bleu

Le parquet de Toulon décide finalement d'ouvrir trois procédures après les violences samedi en marge d'une manifestation gilets jaunes à Toulon. On voit notamment sur une vidéo un commandant de police frapper plusieurs personnes.

Des dégats causés par des casseurs (illustration)
Des dégats causés par des casseurs (illustration) © Maxppp - Xavier de Fenoyl

Toulon, France

La justice ouvre deux informations judiciaires pour faire la lumière sur les éventuelles violences commises par trois manifestants et sur leurs interpellations samedi après-midi dans le centre-ville de Toulon. Par ailleurs, une enquête préliminaire est confiée à l'IGPN (Inspection générale de la police nationale) sur les conditions de ces interpellations (cette enquête judiciaire de la police des polices est menée en parallèle du volet administratif). 

Les deux frères, que l'on voit se faire frapper sur le capot d'une voiture, âgés de 47 et 51 ans, sont mis en examen et placés sous contrôle judiciaire. Le troisième individu, 34 ans, déjà sous contrôle judiciaire pour une affaire de viol, est mis en examen pour violences volontaires. Il nie les faits.