Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La justice rejette la demande de liquidation judiciaire des sociétés de Bernard Tapie

jeudi 5 juillet 2018 à 16:43 Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence et France Bleu

Le tribunal de commerce de Paris a rejeté jeudi la demande de liquidation judiciaire des sociétés de Bernard Tapie, condamné à rembourser 404 millions d'euros perçus en 2008 dans son litige avec le Crédit Lyonnais. Le propriétaire de la Provence s'est déclaré "extrêmement heureux".

Bernard Tapie propriétaire de la Provence (photo d'illustration)
Bernard Tapie propriétaire de la Provence (photo d'illustration) © Maxppp -

Marseille, France

Le tribunal de commerce de Paris a rejeté jeudi la demande de liquidation judiciaire des sociétés de Bernard Tapie, condamné à rembourser 404 millions d'euros perçus en 2008 dans son litige avec le Crédit lyonnais, selon le jugement consulté par l'Agence France Presse (AFP).  

"Je suis tellement heureux par rapport à La Provence" (Bernard Tapie)

L'ex-homme d'affaires et ancien ministre Bernard Tapie s'est déclaré "extrêmement heureux" du rejet de la demande de liquidation judiciaire de ses sociétés, y voyant "une bonne nouvelle pour toutes les parties".  "Surtout, je suis tellement heureux par rapport à La Provence", le quotidien régional de Marseille dont il est propriétaire via la holding GBT (Groupe Bernard Tapie), "un journal qui fait un travail incroyable et qui va pouvoir continuer à travailler dans la sérénité", s'est-il réjoui.

Le tribunal se prononçait sur la requête du parquet de Paris, qui réclamait la liquidation judiciaire des holdings GBT (Groupe Bernard Tapie), propriétaire du groupe de médias La Provence, et de FIBT (Financière Immobilière Bernard Tapie). Le ministère public avait formulé cette demande après le rejet en avril par la justice du plan de sauvegarde qui étalait ce remboursement sur six ans.