Faits divers – Justice

La maire de Dax Elisabeth Bonjean entendue dans le cadre d'une enquête pour favoritisme

Par Valérie Mosnier et Christophe Van Veen, France Bleu Gascogne vendredi 6 octobre 2017 à 15:59

Elisabeth Bonjean, maire de Dax (ici le 8 septembre dernier, à l'inauguration de la statue de Pierre Albaladejo), entendue dans le cadre d'une enquête pour favoritisme
Elisabeth Bonjean, maire de Dax (ici le 8 septembre dernier, à l'inauguration de la statue de Pierre Albaladejo), entendue dans le cadre d'une enquête pour favoritisme © AFP - IROZ GAIZKA

Elisabeth Bonjean a été entendue ce mercredi par des enquêteurs de Bayonne. La maire de Dax, ainsi que l'ancien maire Gabriel Bellocq, ont dû s’expliquer sur le fonctionnement de l’office de Tourisme de Dax. Une enquête pour favoritisme est ouverte depuis février dernier.

Elisabeth Bonjean a été entendue, ce mercredi, par des enquêteurs de Bayonne. La maire de Dax, ainsi que l'ancien maire Gabriel Bellocq et son adjoint aux finances André Drouin, ont dû s’expliquer sur le fonctionnement de l’office de Tourisme de Dax. Les trois ont été convoqués sous le régime de la garde à vue en présence de leurs avocats.

En février, une enquête pour favoritisme a été ouverte, suite à une lettre anonyme qui dénonçait les conditions d’attribution, en 2012, d’un marché public au profit de la sœur du maire.

C’est Elisabeth Bonjean, elle-même, qui a pris les devants. Elle a contacté personnellement la presse et nous a fait parvenir un communiqué :

"Je vous informe que j'ai été entendue dans la procédure, dite de l'office du tourisme, qui salit mon image depuis désormais huit mois sur la seule foi d'une lettre anonyme. Ce premier contact avec le dossier, jusqu'ici alimenté par seule voie de presse, confirme l'absence d'éléments permettant de donner du crédit à cette accusation malveillante, me concernant. Je vous informe par ailleurs que j'ai chargé mon conseil de déposer des plaintes pour dénonciation calomnieuse, vol de documents et détournement illégal de fichiers. J'attends la suite de la procédure avec sérénité."

Au cœur de l’enquête, un marché de 30.000 euros

Au cœur de l’enquête, un marché de 30.000 euros pour un audit et du conseil autour du secteur thermal accordé à Naturabilis, société de la sœur d’Elisabeth Bonjean, à l’époque première adjointe. La directrice de l’office de tourisme de Dax, qui aujourd'hui n'est plus en poste, a-t-elle signé de son plein gré ? A-t-elle été "orientée" par l’adjoint aux finances en lien direct avec elle, ou par le maire de l'époque, Gabriel Bellocq. Quel rôle a joué Elisabeth Bonjean ? La société Naturabilis était-elle la mieux qualifiée et la moins chère ?

Le parquet de Bayonne désormais chargé de l'enquête

Au vu des premières conclusions des enquêteurs landais, le procureur de Dax a demandé au parquet général à être dessaisi du dossier, ainsi que l’article 43 du code de procédure pénale le lui permet. Le parquet étant amené à travailler régulièrement aux côtés du maire, notamment sur les questions de sécurité, il n’était pas question de rendre les relations de travail du quotidien impossibles, d’être soupçonné de collusion ou au contraire d’acharnement.

C’est donc le parquet de Bayonne qui désormais poursuit l’enquête et a donc, logiquement, pour la première fois entendu les élus pour les confronter aux déclarations de l’ancienne directrice de l’office de tourisme. Loin du "mundillo dacquois", le parquet de Bayonne a désormais la charge de conclure cette enquête, c’est lui qui estimera s’il y a matière ou non à poursuite.

L'ancienne directrice de l'office du tourisme est un témoin clé dans cette affaire - Radio France
L'ancienne directrice de l'office du tourisme est un témoin clé dans cette affaire © Radio France - Christophe Van Veen