Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La maire de Dax sera jugée le 20 décembre pour favoritisme et prise illégale d’intérêts

mercredi 1 août 2018 à 17:28 Par François-Pierre Noël et Paul Ferrier, France Bleu Gascogne, France Bleu Pays Basque et France Bleu

Elisabeth Bonjean comparaîtra le 20 décembre prochain pour favoritisme et prise illégale d'intérêts. La maire de Dax ne sera pas la seule à être jugée. Gabriel Bellocq, l'ancien maire de Dax, et son actuel adjoint, André Drouin, sont eux aussi convoqués devant le tribunal correctionnel de Bayonne.

Elisabeth Bonjean est soupçonnée d'avoir favoriser la société de conseil de sa sœur dans l'obtention d'un marché public pour l'Office de Tourisme de Dax
Elisabeth Bonjean est soupçonnée d'avoir favoriser la société de conseil de sa sœur dans l'obtention d'un marché public pour l'Office de Tourisme de Dax © Radio France - Frédéric Fleurot

Dax, France

Le procès d'Elisabeth Bonjean, soupçonnée d'avoir poussé l'attribution d'un marché public sur le thermalisme à sa propre soeur, pour favoritisme et prise illégale d’intérêts se tiendra le 20 décembre prochain. Devant le tribunal, la maire de Dax ne sera pas seule. L'ancien maire de Dax, Gabriel Bellocq, et l'actuel adjoint aux finances, vice-président de l'Office de Tourisme à l'époque des faits, André Drouin, comparaîtront eux aussi dans cette même affaire. L'audience aura lieu au tribunal correctionnel de Bayonne puisque le parquet de Dax s'était dessaisi du dossier l'an dernier comme lui permet l'article 43 du code de procédure pénale.

Pour l'avocat d'Elisabeth Bonjean, Maitre Fréderic Lonné, la maire de Dax est "soulagée" par cette convocation devant le juge, elle va pouvoir se défendre et prendre connaissance aussi du dossier d'accusation

Plusieurs gardes à vues en octobre 2017

L'avocat d'Elisabeth Bonjean veut arrêter les fantasmes qui tournent autour de cette affaire depuis deux ans. En octobre dernier, lors de sa garde à vue,  la maire de Dax avait fait savoir qu'elle comptait contre-attaquer, finalement aucune plainte n'a été déposée.

La maire de Dax avait été entendue en octobre dernier par les enquêteurs de Bayonne mais elle n'était pas la seule. Gabriel Bellocq, l'ancien maire de la commune, et André Drouin, adjoint aux finances, avaient dû s'expliquer sur le fonctionnement de l'Office de Tourisme de Dax. L'enquête pour favoritisme avait été ouverte en février 2017, après l'arrivée d'une lettre anonyme.

Des soupçons sur un marché de 30.000 euros 

La maire de Dax, Elisabeth Bonjean, est soupçonnée d'avoir favorisé la société de conseil de sa sœur dans l'obtention d'un marché public pour l'office de tourisme de la cité thermale. C'était en 2012 et à l'époque, Elisabeth Bonjean était la première adjointe de Gabriel Bellocq, l'ancien maire de Dax. Ce marché, d'un montant de 30.000 euros, concerne un audit et des conseils dans le secteur thermal. Tout ceci a été facturé à Naturabilis, la société de la sœur d'Elisabeth Bonjean. La justice cherche à comprendre depuis plusieurs mois le rôle qu'a tenu l'actuelle maire de Dax dans cette affaire.