Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La mairie d'Aix-en-Provence soupçonnée de faire du chantage aux entreprises du bâtiment

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

La mairie d'Aix-en-Provence est soupçonnée d'avoir attribué de nombreux marchés publics d'urbanisme en échange de dons pour le micro-parti local "Réflaixion".

Le parquet d'Aix aurait ouvert une information judiciaire en mai dernier pour "prise illégale d'intérêts" et "trafic d'influence".
Le parquet d'Aix aurait ouvert une information judiciaire en mai dernier pour "prise illégale d'intérêts" et "trafic d'influence". © Maxppp - Pierre ROBERT

La mairie d'Aix-en-Provence se retrouve de nouveau dans le viseur de la justice. Le parquet d'Aix aurait ouvert une information judiciaire en mai dernier pour "prise illégale d'intérêts" et "trafic d'influence". La mairie est soupçonnée d'avoir attribué de nombreux marchés publics en échange de dons à un micro-parti local. Tout commence par une lettre anonyme que l'association Anticor, notamment, reçoit. La lettre évoque un nombre important d'entreprises auxquelles on aurait refusé des marchés d'urbanisme. Leur tort aurait été de ne pas avoir donné de l'argent à "Réflaixion". 

"Réflaixion" est un micro-parti politique créé en 2013 dans les Bouches-du-Rhône par Alexandre Gallese, l'actuel adjoint à la maire d'Aix-en-Provence en charge de l'urbanisme. Selon des témoignages, la mairie demandait aux entreprises candidates de faire un don au parti pour être choisies.

S'appuyant sur ces témoignages, l'association Anticor a envoyé un rapport au procureur de la République. L'enquête se concentre sur tous les marchés attribués ces dernières années, et notamment entre 2012 et 2014, concernant les travaux du quartier de La Duranne. 

Contacté par France Bleu Provence, Alexandre Gallese n'a pas donné suite à nos sollicitations. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu