Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Dégradation du centre de vaccination d'Audincourt : "on est bien là devant une action des anti-vaccins"

- Mis à jour le
Par

La mairie d'Audincourt (Doubs) porte plainte ce lundi 19 juillet après la coupure intentionnelle des disjoncteurs d'alimentation électrique qui a touché dimanche le centre de vaccination contre le Covid-19 de la commune. Pour l'élu, aucun doute sur les coupables, il s'agit des anti-vaccins.

Le guichet d'accueil du nouveau centre de vaccination d'Audincourt Le guichet d'accueil du nouveau centre de vaccination d'Audincourt
Le guichet d'accueil du nouveau centre de vaccination d'Audincourt © Radio France - Christophe Beck

Le centre de vaccination d'Audincourt dans le Doubs a été victime dimanche 18 juillet de coupures d'électricité volontaires. Ce lundi 19, la mairie décide de porter plainte. "On s'est rendu compte dimanche qu'il y a eu une panne d'électricité, et que notre générateur, qui permet de prendre le relai en cas de panne, était lui aussi en panne, ce qui a enclenché une alarme", a expliqué à l'AFP Martial Bourquin, le maire d'Audincourt.

Publicité
Logo France Bleu

Le centre de vaccination volontairement ciblé par des anti-vaccins

Il s'agit de coupures des disjoncteurs d'alimentation électrique, ayant également touché le groupe électrogène de secours. "Nos services se sont rendus sur les lieux, il y avait quatre disjoncteurs coupés et le disjoncteur de l'alimentation principale était lui aussi coupé. Il n'y a aucun doute là-dessus, le centre de vaccination était ciblé", a-t-il ajouté, évoquant des "actes inacceptables et inqualifiables". 

La coupure d'électricité aurait duré entre une heure et une heure et demie, toujours selon le maire. A l'intérieur du centre, environ 3 500 doses de vaccin Pfizer étaient stockées dans des congélateurs. 

"Cela ne fait plus aucun doute. Il s'agit d'une action des anti-vaccins", assure l'élu qui affirme qu'il ira jusqu'au bout. Si quelques doutes étaient encore permis dimanche, l'édile assure avoir été pris à partie par des anti-vaccins, ce lundi après-midi alors qu'il échangeait avec des journalistes, devant le centre de vaccination. "Il y a un sentiment de révolte. On a une épidémie qui a fait plus de 100 000 morts en France. Qu'une personne ne veuille pas se faire vacciner, je comprends. Mais se prêter à une telle action, c'est scandaleux", ajoute Martial Bourquin. "On a pas le droit de saboter comme cela, des espaces publiques. On a pas le droit. Que l'on ait un débat, je le comprends aussi, c'est ce qui fait que l'on est dans une démocratie. Par contre, saboter, faire en sorte que le centre ne fonctionne pas pendant plusieurs jours, ça, c'est impossible", précise l'élu. 

Des doses doivent être analysées

"Nous avons mis de côté ces doses pour les faire analyser par la pharmacie centrale de l'hôpital, qui nous dira si elles ont été affectées", a indiqué le maire. Selon l'élu, la police nationale a effectué sur place des relevés d'empreintes digitales et d'ADN

Des extraits de vidéo-surveillance doivent également être exploités. "Nous avons pris des mesures de sécurité, toute l'installation électrique qui était à l'extérieur sera maintenant à l'intérieur, il ne sera plus possible de pirater l'installation", a souligné Martial Bourquin. 

L'activité du centre a pu reprendre

Le centre de vaccination d'Audincourt permet la vaccination d'environ 70 000 habitants, sur tout le sud de l'agglomération de Montbéliard. Le centre de vaccination a repris une activité "normale" lundi matin, avec de nouvelles doses.

D'autres dégradations de centres de vaccination ont eu lieu ces derniers jours, notamment au chapiteau du centre d'Urrugne , dans le Pays Basque, qui aurait été volontairement incendié.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu