Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La mairie de la Souterraine, démunie face aux familles de gens du voyage installées zone Mermoz

mardi 16 avril 2019 à 0:07 Par Camille André, France Bleu Creuse

La mairie de la Souterraine souhaiterait voir partir plusieurs familles de gens du voyage installées sur le parking de l'ancien supermarché Aldi. Les riverains se plaignent de nuisances, mais la municipalité semble avoir épuisé tous les recours.

Ces familles sont sur un terrain privé. Le propriétaire n'a pas porté plainte (image d'illustration)
Ces familles sont sur un terrain privé. Le propriétaire n'a pas porté plainte (image d'illustration) © Maxppp - Thierry THOREL

La Souterraine, France

A la Souterraine, ça fait plusieurs semaines que la mairie essaie de faire partir des familles de gens du voyage, sans succès. Ces familles sont installées depuis plus de quatre mois sur le parking de l'ancien magasin Aldi, rue Henri Pluyaud, dans la zone commerciale Mermoz. Ce terrain est privé, elles ne devraient donc pas stationner là. Les commerçants et les riverains dénoncent des nuisances et des incivilités. Cependant, la mairie n'a pas les moyens légaux de les faire évacuer. 

L'aire d'accueil est pleine

Actuellement, il n'y a plus que quelques caravanes aux milieux des commerces, mais ces dernières semaines, leur nombre a varié, atteignant parfois une trentaine de véhicules. Les représentants de ces familles indiquent qu'elles se sont installées ici, parce que l'aire d'accueil est actuellement pleine. "Si on nous propose un terrain propre, aménagé, avec l'accès à l'eau et  à l'électricité, on ira, bien sûr", assurent-ils lorsqu'on les interroge. 

Le propriétaire du terrain n'a pas porté plainte

En attendant, ces familles souhaitent rester sur ce terrain privé. La mairie assure qu'elles se sont branchées de manière illicite sur la bouche à incendie du quartier et sur le réseau électrique. Le maire de La Souterraine, Jean-François Muguay déplore aussi les nuisances et l'insalubrité du campement, mais il ne peut pas les forcer à partir. Ce terrain appartient en effet à un propriétaire privé qui vit à l'étranger. Il n'a pour le moment pas porté plainte, ce qui empêche les procédures d'évacuation

La mairie s'est aussi tournée vers la préfecture. Mais la préfète, Magali Debatte n'a pas souhaité intervenir, estimant que le trouble à l'ordre public n'est pas prouvé

Riverains et commerçants, ne se sentent pas en sécurité

Cette zone commerciale compte une vingtaine d'enseignes, comme les magasins Gamm Vert, Jouet Club ou encore Point P. Les commerçants estiment que la présence des familles de gens du voyage nuit à leur activité économique. Ils indiquent ne plus se sentir en sécurité et constatent que les personnes âgées évitent maintenant leurs commerces. "On a peur de garer les voitures dans le quartier", résume une riveraine qui préfère garder l'anonymat. 

Les habitants dénoncent aussi des nuisances liées aux feux et barbecues quotidiens, à la présence d'animaux. Ils estiment que la salubrité du quartier est dégradée, avec la présence de nombreux déchets depuis que ces familles se sont installées. Le doyen des gens du voyage présent sur place rappelle néanmoins qu'ils ont nettoyé récemment les abords du parking qu'ils occupent. 

A force de discussions, la mairie a réussi à faire partir la moitié des familles. La municipalité tente toujours de convaincre le propriétaire du terrain, qui vit à l'étranger de  porter plainte.