Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La maison de la maire de Port-de-Bouc visée par des cocktails molotov

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Le domicile de Patricia Fernandez-Pédinielli a été visé par des explosifs qui ont provoqué un début d'incendie, dans la nuit de mercredi à jeudi.

Police Nationale (Photo d'illustration)
Police Nationale (Photo d'illustration) © Radio France - Richard Vivion

Port-de-Bouc, France

La maison de la maire de Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône), Patricia Fernandez-Pédinielli (PCF), a été la cible, dans la nuit de mercredi à jeudi, de cocktails molotov, sans faire de blessés, a appris France Bleu Provence confirmant une information de l'Agence France Presse (AFP).  

Un début d'incendie

Vers 2h jeudi, le domicile de l'élue a été visé par des explosifs qui ont provoqué un début d'incendie, sans faire de gros dégâts, selon cette même source. Selon une autre source policière, le "bâtiment a été légèrement noirci" par l'attaque.

"Je ne me sens pas en sécurité" (Patricia Fernandez-Pédinielli)

Patricia Fernandez-Pédinielli que France Bleu Provence a joint a porté plainte ce jeudi matin. "J'étais endormie à 2 h du matin. Mon voisin est venu me réveiller et m'a dit de sortir vite alors que nous dormions avec mon fils" a-t-elle expliqué. "Je ne me sens pas en sécurité. Je trouve que c'est une atteinte terrible" a réagi la maire de Port-de-Bouc estimant que l'origine pourrrait être "politique".

Une agression condamnée par le préfet des Bouches-du-Rhône

Dans un communiqué, Pierre Dartout, préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, préfet des Bouches-du-Rhône "condamne fermement cette agression et exprime à Madame la maire sa totale solidarité". Gaby Charroux le maire PC de Martigues évoque "l'agression inqualifiable et d’une extrême lâcheté dont a été victime ma collègue Patricia FERNANDEZ-PÉDINIELLI, Maire de Port-de-Bouc dans l’enceinte même de son domicile qui a été visé en pleine nuit par des jets de cocktails Molotov.  En mon nom et au nom de tous mes collègues élu(e)s de la majorité de Martigues, j’apporte toute notre solidarité et notre amitié à Madame FERNANDEZ-PÉDINIELLI et tout notre soutien pour que cet acte de violence contre un élu de la République soit fermement condamné". 

Un rassemblement en soutien vendredi à Port-de-Bouc

La section de Port de Bouc du parti communiste français et la fédération des Bouches du Rhône du parti communiste français appellent les démocrates, les progressistes à un rassemblement vendredi 14 juin 2019 à 12h devant la mairie de Port de Bouc.

Patricia Fernandez-Pédinielli