Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pays basque : la maison de leurs rêves vire au cauchemar

mardi 25 septembre 2018 à 5:35 Par Paul Nicolaï, France Bleu Pays Basque et France Bleu

Ils voulaient acheter la maison de leurs rêves sur la commune de Cambo-les-Bains. L'affaire était presque conclue, mais une sordide découverte fait renoncer le jeune couple d’acquéreur: la maison appartenait à une mère infanticide. Furieux, les vendeurs se tournent vers la justice.

Cambo vue aérienne
Cambo vue aérienne © Maxppp - Chopin Jean Daniel

Cambo-les-Bains, France

L'histoire est celle d'un couple avec deux jeunes enfants à la recherche d'un petit nid pour toute la famille. Ils craquent finalement pour une jolie maison à Cambo-les-Bains à 20 kilomètres de Bayonne. Lors de la visite les acquéreurs potentiels sont même séduits par l’aménagement intérieur des lieux. Deux petits lits d'enfants apportent une touche de chaleur à l'habitation. Mais quelque chose n'est pas clair dans l'affaire. L'attitude des propriétaires intrigue le couple.

Les enfants noyés dans l'Adour

L'impression laissée par la visite de la maison va se transformer en film d’épouvante. Les deux petits lits étaient occupés, il y a encore deux ans, par un petit garçon de 6 ans et sa sœur de 4 ans. Tous les deux ont été noyés par leur propre mère le 30 septembre 2016. En pleine nuit cette enseignante aujourd'hui âgée de 43 ans, les avait immergés dans le fleuve Adour au niveau de la ville de Bayonne. Retrouvée délirante sur les berges du fleuve, la mère de famille avait été hospitalisée dans un service psychiatrique. La justice avait suivi l'avis des experts et déclaré la femme irresponsable pénalement en raison de "l'abolition totale du discernement au moment des faits".

Devant la justice

Glacé d'horreur par la découverte de cette histoire le couple d’acquéreur s'est rétracté. Mais la mère infanticide ne veut rien savoir et attaque devant le Tribunal d'Instance de Bayonne pour que la promesse d'achat soit honorée.