Faits divers – Justice

La manifestation contre la loi travail dégénère à Grenoble

Par Xavier Demagny, France Bleu Isère jeudi 31 mars 2016 à 21:45

La tension est montée très vite à Grenoble.
La tension est montée très vite à Grenoble. © Maxppp -

Les tensions ont commencé dès le matin, lors de la manifestation contre la loi travail à Grenoble (Isère). Elles se sont transformées en échauffourées en fin d'après-midi et continuent ce jeudi soir.

Le défilé d'opposition au projet de loi travail a fini par dégénérer à Grenoble. La journée a été marquée par des dégradations sur tout le trajet. Plusieurs banques aux vitrines fracassées, ainsi qu’une agence immobilière et les abris de l’arrêt de tramway « Alsace-Lorraine ».

Les forces de l’ordre ont tenté de stopper le groupe de casseurs au niveau de la place de l’Etoile, sans succès. Les tensions se poursuivent, devant la préfecture ainsi que devant les locaux de « La Métro ». Dans l’après-midi, les forces de police ont annoncé l’interpellation de deux personnes : l’une pour vérification d’identité, l’autre est placée en garde à vue.

La tension monte en début de soirée

C’est l’interdiction de manifester après 16 heures, et donc l’annulation d’un certain nombre d’événements connexes à la manifestation dont une projection du film « Merci Patron », qui a entraîné la colère de certains. Des échauffourées éclatent sur l'Anneau de vitesse avant une évacuation mouvementée.

Plusieurs centaines de personnes se sont dirigé vers la mairie de Grenoble pour protester. Sur Twitter, le maire de Grenoble a condamné les violences et la Ville de Grenoble a demandé le report de la projection, assurant la possibilité de le projeter dans les prochaines semaines.

12 interpellations, un blessé côté manifestants

Les derniers manifestants se sont déplacés de l'anneau de vitesse au centre-ville de Grenoble, où de violents affrontements ont actuellement lieu avec les forces de l'ordre. De nombreuses interpellations ont eu lieu.

En début de soirée, des scènes de violences ont lieu en plein centre de Grenoble, autour de la place Notre-Dame, entre les manifestants et les forces de l’ordre. Les manifestants se sont déplacés dans le centre-ville, avant de revenir, autour de 21 heures, près du parc Paul-Mistral, devant le cinéma Pathé « Chavant », bloquant ainsi la circulation des voitures et du tram.

De source policière, 12 personnes ont été interpellées, et il y a un blessé côté manifestants.