Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La manifestation régionale des gilets jaunes vite dispersée à Nîmes

-
Par , France Bleu Gard Lozère

La manifestation régionale des gilets jaunes n'a rassemblé qu'une cinquantaine de personnes ce samedi 15 juin. Interdite par la préfecture du Gard, elle a rapidement été dispersée par les forces de l'ordre.

Plusieurs gilets jaunes ont été arrêtés pendant cette manifestation
Plusieurs gilets jaunes ont été arrêtés pendant cette manifestation © Radio France - Julie Munch

Nîmes, France

La manifestation régionale des gilets jaunes a tourné court ce samedi 15 juin à Nîmes. Seule une cinquantaine de personnes ont répondu présentes au rendez-vous fixé à 13h sur l'esplanade.  Ils ont rapidement été dispersés par les forces de l'ordre car la manifestation était interdite par le préfet du Gard pour l'acte 31 des gilets jaunes. 

Fouilles et contrôles d'identité

Sur l'esplanade, des policiers ont procédé à des contrôles d'identité, fouillé les manifestants et ont confisqué plusieurs objets comme des casques ou des masques. Les premières tensions sont apparues vers 14h. 

Neuf personnes interpellées

Après plusieurs sommations des forces de l'ordre,  les manifestants ont refusé de se disperser et ont pénétré dans l'écusson jusqu'à l'hôtel de ville.  Les policiers ont donc chargé plusieurs fois les gilets jaunes qui se sont dispersés au bout de vingt minutes. Neuf personnes ont été interpellées lors de cette intervention, pour non-respect de l'arrêté préfectoral.  Les policiers ont aussi donné des  nombreuses amendes pour le même motif. Elles peuvent aller jusqu'à 750 euros.