Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

"La marieuse de Biarritz" arrêtée sur le Bassin d'Arcachon après quatre ans de cavale

mercredi 5 mars 2014 à 19:11 France Bleu Gironde

La quadragénaire interpellée en début de semaine à La Teste-de-Buch a multiplié depuis 2010 les escroqueries. Elle s'était fait connaître en escroquant une quinzaine de couples du Pays Basque à qui elle avait promis l'organisation de leur mariage.

Le palais de justice de Bordeaux
Le palais de justice de Bordeaux © Radio France

La femme de 43 ans interpellée lundi à La Teste-de-Buch après quatre ans de cavale était une spécialiste de l'escroquerie. Elle se cachait sous de fausses identités pour échapper à la justice et multiplier les méfaits . Et ses victimes se comptent par dizaines.

La quadragénaire doit son surnom de "marieuse de Biarritz" à la première affaire pour laquelle elle a été condamné en juin 2010 par le tribunal correctionnel de Bayonne. Elle avait alors écopé alors de six mois de prison avec sursis, pour avoir escroqué une quinzaine de couples du Pays Basque à qui elle avait promis d'organiser leur mariage. Mais quelques jours avant les noces, elle disparaissait, après avoir encaissé l'argent.

Plusieurs fois condamné

Elle a de nouveau été condamnée en septembre 2013 par le tribunal correctionnel de Bordeaux à six mois de prison ferme. Sa victime était cette fois un chef d'entreprise de Biganos, qu'elle avait rencontré sur Internet et à qui elle a extorqué au moins 10.000 d'euros, en détournant des chèques de sa société

Pour échapper à ces condamnations, c ette femme prenait bien soin de déménager tous les trois ou quatre mo is . Et les appartements qu'elles occupaient, elles les louaient sous un faux nom, avec de fausses fiches de paie, puis elle quittait son logement sans payer son loyer. Elle s'était fait notamment passer pour une hôtesse de l'air d'Air France.

C'est la plainte déposée en janvier par une agence immobilière qui a permis aux policiers d'Arcachon de l'identifier, puis de l'interpeller en début de semaine à la Teste. L'escroc a été écrouée, elle devra à nouveau comparaître en juin prochain devant la justice pour ses derniers méfaits en date.

Spécialiste des escroqueries et des fausses identiités