Faits divers – Justice

La mauvaise blague de deux jeunes d'Annecy : "Viens rejoindre Daech, on prépare un coup !"

Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu lundi 12 septembre 2016 à 17:44

(image d'illustration)
(image d'illustration) © Maxppp -

Deux jeunes hommes d'Annecy ont passé le week-end dernier en garde à vue. Samedi, ils ont laissé un message sur le portable d'un de leurs amis l'appelant à rejoindre les rangs de Daech. Un très mauvais canular qui n'a pas fait rire les forces de police.

Samedi vers une heure du matin, un jeune homme de 20 ans, originaire de Seynod mais qui passe la soirée à Lyon, reçoit un message sur son portable. Une voix inconnue lui dit : "Je reviens de Syrie, la France t'a niqué (...) Viens rejoindre les rangs de Daech (...) On prépare un coup d'ici deux à trois mois". Le message dure une minute et trente seconde. "On va te convertir. Tu devras changer de nom et on sait où tu habites", poursuit l'interlocuteur anonyme.

Effrayé par la teneur des propos, le destinataire du message décide d'alerter la police et se rend dans le commissariat lyonnais le plus proche. Dans le contexte actuel, l'affaire est Immédiatement prise très au sérieux. Dans la journée de samedi, les enquêteurs identifient le téléphone avec lequel l'appel a été passé. Il appartient à un jeune annécien vivant chez sa mère. Vers 20 heures, une équipe d'intervention débarque au domicile et interpelle le jeune homme de 20 ans.

Mauvaise blague

Placé en garde à vue, il explique que tout cela n'était qu'une blague. Le résultat d'une soirée un peu trop arrosée durant laquelle, avec un ami âgé de 30 ans, il a décidé de passer ce coup de fil à la victime qu'il connait depuis plusieurs années. Pour ne pas être identifié, il a masqué le numéro de son téléphone et a demandé à son comparse de laisser le message. Le deuxième homme à quant à lui été interpellé dimanche matin. Il a confirmé l'histoire du mauvais canular.

Mis en garde à vue pour "provocation à commettre des actes de terrorisme", les deux homme sont ressortis libres du commissariat d'Annecy. Ils devraient être poursuivis pour "diffusion d'une fausse information". Un délit passible de 2 ans de prison et 30.000 euros d'amende. "Effectivement ce n'est qu'un canular mais on ne peut laisser sans réponse judiciaire un tel acte", a indiqué ce lundi, l'un des membres du parquet d'Annecy. "Dès que l'on touche au sujet du terrorisme, l'affaire est immédiatement prise au sérieux. Et cette mauvaise blague a entraîné une importante mobilisation des forces de police."

Partager sur :