Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La mère d'Alexandre Benalla porte plainte après une manifestation devant son domicile de l'Eure

Deux personnes ont été placées en garde à vue puis relâchées après une manifestation ce dimanche devant le domicile de la mère d'Alexandre Benalla dans l'Eure.

Les gendarmes ont été appelés sur place et deux personnes ont été interpellées, avant d'être relâchées (illustration).
Les gendarmes ont été appelés sur place et deux personnes ont été interpellées, avant d'être relâchées (illustration). © Radio France - Guillemette Franquet

Eure, France

La mère d'Alexandre Benalla décide de porter plainte après une manifestation devant son domicile situé dans l'ouest du département de l'Eure. Dimanche après-midi, une vingtaine de personnes se sont en effet rassemblées dans le quartier pavillonnaire, espérant trouver sur place l'ancien chargé de mission d'Emmanuel Macron à l'Elysée.

"Happy birthday Benalla"

Parmi les manifestants, on trouve des "gilets jaunes" mais aussi d'autres personnes non-affiliées au mouvement. Ils entonnent "happy birthday Benalla", alors que celui-ci fêtait ce jour-là ses 28 ans. Beaucoup portent un masque en carton à l’effigie de l’ancien chargé de mission, et certains lancent des œufs et des pétards en direction de la maison.

Deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue pour "violence en réunion" : une femme qui a déclaré vouloir offrir un œil factice à Alexandre Benalla (en référence aux personnes éborgnées lors des manifestations en France), ainsi qu'un homme. Tous les deux ont été relâchés dans la soirée, un peu avant 22 heures.

Choix de la station

France Bleu