Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La mère d'un militaire disparu en appelle au numéro 1 de la gendarmerie nationale

jeudi 27 septembre 2018 à 17:21 Par Salah Hamdaoui, France Bleu Berry, France Bleu Hérault et France Bleu

L'Héraultaise Delphine Caizergues adresse une lettre ouverte au général Lizurey, directeur général de la gendarmerie nationale. Son fils Mathieu a été déclaré mort le 23 juin 2018, un an après avoir disparu lors d'une randonnée à La Réunion. Le corps du jeune gendarme n'a toujours pas été retrouvé

Mathieu Caizergues porté disparu le 23 juin 2017. Déclaré mort un an plus tard
Mathieu Caizergues porté disparu le 23 juin 2017. Déclaré mort un an plus tard - DC

Hérault, France

Cela fait près d'un an et demi que l'Héraultaise Delphine Caizergues remue ciel et terre pour retrouver son fils. Mathieu Caizergues, gendarme de 24 ans, a disparu le 23 juin 2017 lors d'une randonnée sur l'île de La Réunion, dans le cirque de Mafate. Un an plus tard, jour pour jour, il a été déclaré mort. Aujourd'hui sa mère, qui vit à Mauguio, ne pose qu'une seule question : "Où se trouve mon fils ?"

Cette question, et bien d'autres encore, sont adressées au général Lizurey, directeur général de la gendarmerie nationale, dans une lettre ouverte publiée sur Facebook. Elle en a "ras le bol" de "l'immobilisme des autorités" qui, selon elle, ne font rien pour retrouver le corps de Mathieu. Elle interpelle le numéro 1 des gendarmes français : "Vous n'avez pas le droit d'abandonner vos soldats."

Le jour de sa disparition, il randonnait en compagnie d'un sous-officier de la gendarmerie et de l'époux d'une gendarme. Cet été, tous deux ont été mis en examen pour non-assistance à personne en danger.

Après avoir fait appel à des trailers pour ratisser le secteur où son fils à disparu, Delphine Caizergues va recevoir l'aide d'un pilote de drone qui va inspecteur les lieux.