Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La mère de deux fillettes tuées dans un accident de la route présente son livre à Reims

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Nadia Karmel, maman de deux fillettes tuées dans un accident de la route en 2018 dans l’Aisne, vient de publier un livre pour raconter ce drame. Elle demande aussi des mesures pour améliorer la sécurité routière. Nadia Karmel vient ce samedi à la librairie Guerlin, à Reims.

Le livre de Nadia Kermel est sorti ce jeudi en librairie
Le livre de Nadia Kermel est sorti ce jeudi en librairie © Radio France - Editions Hogo Doc

"Elles s'aimaient très très fort…" C'est le titre d'un livre témoignage qui est sorti en librairie ce jeudi. Son auteur est en dédicaces, ce samedi, à Reims. 

Nadia Karmel raconte une histoire terrible : le 3 avril 2018, elle roule en voiture avec ses trois enfants, sur une route départementale, à Festieux, dans l'Aisne. C'est à 40 kilomètres de Reims. Une voiture qui roule trop vite les percute. Deux fillettes, Lila et Adelaïde, 3 ans et demi et 36 mois, sont tuées. Le petit dernier, Isaac, âgé d’un mois, survit, ainsi que sa maman. Le conducteur fautif, multirécidiviste des excès de vitesse, est également blessé.   

Un livre pour raconter et pour dire stop   

Dans son livre, Nadia Karmel raconte sa vie d’avant, bien sûr, mais aussi ce terrible accident. L’hospitalisation, à Reims, l’annonce du décès des deux fillettes, sa douleur, indescriptible. Elle évoque aussi le parcours à mener, notamment la longue procédure judiciaire, avec la reconstitution, sur les lieux mêmes du drame. Pour elle, le conducteur de la Mazerati qui a percuté sa voiture était réputé comme roulant vite, il avait déjà fait l’objet d’une suspension du permis de conduire. Elle attend du procès, prévu le 19 septembre, que la responsabilité du conducteur soit clairement établie.     

Lettre ouverte au Président de la République

Il y a aussi les relations avec les assurances, les indemnités dérisoires qui sont proposées. Le préjudice d’affection est en moyenne de 30.000 euros pour un enfant, par parent. C’est d’ailleurs une de ses revendications : faire en sorte que les indemnités soient plus importantes, pour responsabiliser les assurances et les conducteurs.  Nadia Karmel demande aussi des peines plus lourdes pour les responsables d’accidents, et surtout, leur réelle application. Dans une lettre ouverte adressée au président Macron et à plusieurs ministres, elle propose aussi une amélioration de l’apprentissage des gestes de premier secours. Pour elle, ces gestes devraient être enseignées dès le plus jeune âge.    

Nadia Karmel, auteur du livre "Elles s'aimaient très très fort", est ce samedi après-midi à la librairie Guerlin, place d'Erlon, à Reims, pour une séance de dédicace. C'est de 14h à 18h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess