Faits divers – Justice

La mère du bébé mort à Saint-Pée-sur-Nivelle internée

Par Valérie Menut et Thibault Vincent, France Bleu Pays Basque et France Bleu dimanche 4 septembre 2016 à 23:23

Un bébé de 5 mois retrouvé mort dans un gîte à Saint-Pée-sur-Nivelle (illustration).
Un bébé de 5 mois retrouvé mort dans un gîte à Saint-Pée-sur-Nivelle (illustration). © Maxppp - Jean-François Frey

Après 24 heures de garde à vue, cette mère anglaise de 42 ans a été internée ce dimanche soir en hôpital psychiatrique à Bayonne. Samedi matin, son nourrisson de cinq mois a été retrouvé mort étouffé dans un gîte à Saint-Pée-sur-Nivelle, au sud de Bayonne.

La mère de famille est passée aux aveux dès l'arrivée des gendarmes sur les lieux du drame, alertés par le propriétaire du gîte, lui même prévenu par le père affolé du bébé. Elle leur raconte avoir étouffé le nourrisson, un petit garçon de 5 mois, alors qu'ils se trouvaient dans la chambre du gîte.

Hospitalisée sous contrainte

Placée en garde-à-vue tout le week-end, elle a finalement été vue par un psychiatre dimanche soir qui a décidé de son hospitalisation sous contrainte. On ignore pour l'instant les raisons qui l'ont poussé e à commettre l'insoutenable.

Le père effondré n'était pas présent au moment des faits. Il s'était levé en premier pour préparer les bagages en vue du départ prévue dans la matinée, laissant dans la chambre, endormis, sa femme, son bébé et l'aîné du couple âgé de 2 ans et demi. A plusieurs reprises, il passe la tête par la porte. Tout le monde semble dormir. Puis il entend un cri de son aîné, mais ne constate rien d'anormal, si ce n'est que son épouse a changé de place dans le lit. C'est lorsqu'elle se lève qu'il constate que le nourrisson est sans vie.

Affolé, il alerte la propriétaire du gîte qui vit au rez-de-chaussée de cette maison basque. Cette derniere prévient les secours, mais il est trop tard. Un médecin légiste a constaté que le décès n'était pas dû à une mort naturelle. Une autopsie doit être pratiquée ce début de semaine à Bordeaux.

Sous le choc

Le père effondré et son garçon de 2 ans, sont toujours hébergés au Pays Basque, le temps de l'enquête. Les propriétaires des lieux sont sous le choc. Cette famille britannique était en location chez eux depuis une semaine. Ils devaient repartir vers l'Angleterre dans la journée de samedi.

Partager sur :