Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La mère suspectée d'empoisonnement sur ses jumeaux près d'Amiens est toujours hospitalisée

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

Les gendarmes ont réalisé plus d'une dizaine d'auditions depuis la découverte des corps sans vie des jumeaux samedi matin à Poulainville. La mère était toujours hospitalisée ce dimanche.

La zone pavillonnaire de Poulainville, là où s'est déroulé le drame
La zone pavillonnaire de Poulainville, là où s'est déroulé le drame © Radio France - Alexandre Lepère

Après le drame découvert à Poulainville près d'Amiens par les gendarmes, l'enquête ouverte pour homicides volontaires avec préméditation s'est poursuivie ce dimanche 15 novembre. 

La mère des jumeaux est toujours à l'hôpital

Une dizaine d'auditions ont déjà été menées : elles ont permis d'entendre les voisins et les proches de la mère de famille, âgée de 42 ans, suspectée d'avoir empoisonné et tué dans sa maison ses jumeaux de 13 ans.

Scolarisés au collège Jules Verne de Rivery, les deux adolescents ont été retrouvés samedi midi tandis que leur frère, âge de 14 ans, est hors de danger. A côté des corps inanimés, des médicaments, qui ont possiblement servis aux deux empoisonnements. La mère des jumeaux est restée à l'hôpital ce dimanche, son état de santé n'étant visiblement pas encore compatible avec une garde à vue selon le parquet d'Amiens.

Une cellule d'écoute psychologique ce lundi au collège de Rivery

Des nouvelles précisions sur l'enquête sont attendues avec une conférence de presse organisée ce lundi matin à 9h par le procureur de la République d'Amiens Alexandre de Bosschère. 

De son côté, le Rectorat de l'Académie d'Amiens a annoncé qu'une cellule d'écoute psychologique est mise en place dés ce lundi matin au collège Jules Verne de Rivery, pour les élèves et le personnel qui ont côtoyé les jumeaux décédés. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess