Faits divers – Justice

La mission locale de Beaulieu-lès-Loches saccagée par un jeune de 19 ans

Par Jeanne-Marie Marco, France Bleu Touraine et France Bleu mercredi 12 juillet 2017 à 19:20

La mission locale de Beaulieu-lès-Loches saccagée
La mission locale de Beaulieu-lès-Loches saccagée - Jean-Jacques Meunier

Un habitant de Ligueil très alcoolisé a, dans la nuit de mardi à mercredi, saccagé un bâtiment de Beaulieu-lès-Loches regroupant notamment la mission locale et Pôle emploi. Il a ensuite insulté les gendarmes.

Une soirée complètement folle pour un jeune habitant de Ligueil. Dans la nuit de mardi à mercredi, cet homme de 19 ans a saccagé tout un bâtiment situé rue du Maréchal Leclerc à Beaulieu-lès-Loches. Il est allé ensuite devant la gendarmerie insulter les agents.

D'énormes dégâts

C'est "un vrai saccage" réagit ce mercredi soir Sophie Métadier la maire de Beaulieu-lès-Loches "il a absolument tout renversé, tout mis par terre, tout cassé dans les bureaux de la mission locale et dans les parties communes de la Maison de l'emploi. Les gendarmes constatent que toutes les vitres et portes du bâtiment sont endommagées, le jeune très alcoolisé aurait utilisé des extincteurs pour tout casser.

C'est choquant pour tout le personnel — Sophie Métadier

La communauté de communes Loches Sud Touraine , propriétaire du bâtiment, a porté plainte ce mercredi. Le préjudice reste à chiffrer.

Les vitres de la mission locale de Beaulieu-lès-Loches brisées - Aucun(e)
Les vitres de la mission locale de Beaulieu-lès-Loches brisées - Jean-Jacques Meunier
Le casseur a tout renversé dans la mission locale de Beaulieu-lès-Loches - Aucun(e)
Le casseur a tout renversé dans la mission locale de Beaulieu-lès-Loches - Jean-Jacques Meunier

Il va ensuite insulter les gendarmes

Le casseur fou ne s'arrête pas là. Apparemment en colère, il décide ensuite d'insulter les gendarmes par téléphone puis se rend directement devant la gendarmerie de Loches. Vers 5 heures du matin, l'homme de 19 ans, qui avait fêté son anniversaire la veille, insulte alors les agents. Torse nu, il menace les gendarmes avec un tesson de bouteille de Vodka.

Interpellé puis placé en garde à vue, l'homme a avoué les faits. Déjà connu par les gendarmes, il est notamment poursuivi pour outrage, rébellion et violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique. Il sera jugé (convocation par officier de police judiciaire) le 19 décembre.