Faits divers – Justice

La mort de Gonzague Saint Bris : L'écrivain avait un lien fort avec la Normandie

Par Francis Gaugain et Mélodie Viallet, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu mardi 8 août 2017 à 10:55

Gonzague Saint-Bris au festival du film américain de Deauville
Gonzague Saint-Bris au festival du film américain de Deauville © Maxppp - ETIENNE LAURENT

L'écrivain et journaliste Gonzague Saint Bris est mort dans un accident de la route ce mardi 8 août à Saint Hymer (Calvados) . Le co-fondateur du festival du film romantique de Cabourg avait un attachement particulier à la Normandie

L'écrivain et journaliste Gonzague Saint Bris est mort dans un accident de la route un peu aprés minuit ce mardi 8 août à Saint Hymer dans le Calvados. La voiture, dont il était le passager, a heurté de plein fouet un arbre sur la D675 peu aprés minuit. La conductrice du véhicule, sa compagne , a été blessée mais son pronostic vital n'est, selon les gendarmes, pas engagé. Gonzague Saint Bris aurait eu 70 ans en janvier prochain .

Un attachement particulier avec la Normandie

L'écrivain et historien était un habitué de la Normandie et de la côte de Nâcre . Il y avait fondé, avec Suzel Piétri, en 1987, le Festival du film Romantique de Cabourg.

"Un festival sympa, sans véritable esprit de compétition, qui a révélé tous les talents d'aujourd'hui... " disait Gonzague Saint Bris au micro de France Bleu Normandie en 2013

Longtemps figure de proue des nouveaux romantiques, Gonzague Saint Bris nous avait confié qu'il avait, depuis son enfance, un attachement personnel et particulier avec Cabourg où sa grand mère possédait une maison à l'époque de Marcel Proust ."Je me suis baigné ici par tous les temps (...) la côte normande a ceci de particulier que le mauvais temps ne dure jamais. Ce qui est intéressant ici pour les peintres et les cinéastes ce sont les intermittences de la lumière (...) " .

Il disait d'ailleurs de Cabourg qu'elle était la station balnéaire normande la plus romantique et depuis plus de 30 ans. il adorait résider au Grand Hôtel.

Parmi les nombreuses réactions suscitées par la mort brutale de l'écrivain ce mardi , celle de Tristan Duval. Le maire de Cabourg explique qu'il vient de perdre un ami :

"Quelqu'un de très attachant, très cultivé, un personnage à la fois flamboyant , mondain et très profond. A Cabourg, il laissera une trace indélébile...