Faits divers – Justice

La Motte-en-Bauges : 50 personnes marchent en souvenir de Trésor, un cheval abattu par un chasseur

Par Guillaume Roulland, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu samedi 5 novembre 2016 à 17:48

Une marche en mémoire de Trésor dans les rues de la Motte-en-Bauges
Une marche en mémoire de Trésor dans les rues de la Motte-en-Bauges © Radio France - Guillaume Roulland

C'est une affaire qui a provoqué beaucoup d'émotion dans ce petit village des Bauges. Celle de ce cheval abattu par un chasseur qui l'avait confondu avec une biche le 22 octobre. Une cinquantaine de personnes ont défilé en silence dans la commune pour dénoncer le comportement de certains chasseurs.

En tête de cortège, une demi-douzaine de chevaux et leurs cavaliers. Derrière eux, à pied et sous la pluie, une cinquantaine d'habitants de la Motte-en-Bauge ou d'autres villages des environs. Deux semaines après la mort de Trésor, abattu par un chasseur de 74 ans, dans un bois à quelques centaines de mètres de là, la colère de certains n'est manifestement pas retombée.

"Cela devient inquiétant"

Sylvanne, originaire de Bellecombe, une commune des environs, a tenu à faire plusieurs kilomètres, sous la pluie, pour participer à cette marche. « Quand je vois ces chasseurs qui confondent des chevaux avec des biches ou des hommes avec des sangliers, cela devient inquiétant ». Dans le cortège en effet, personne ne comprend comment un chasseur aguerri, dont le fusil était équipé d'une lunette de visée, a pu confondre Trésor, un cheval gris qui broutait tranquillement, avec une biche.

«On marche tous ensemble pour le cheval bien sûr, mais aussi pour essayer de trouver des solutions pour que ce type d’accident ne se produise plus. Malheureusement, c’était mon cheval, mais cela aurait très pu être un enfant ou un promeneur » a pour sa part commenté Isabelle Dusausoit, la propriétaire de « Trésor »

"On en est pas fier, mais il faut maintenant travailler dans d’autres directions"

Les marcheurs ont longtemps espéré qu’à l’issue de cette marche, une rencontre ait lieu avec l'association locale de chasse. En vain. Le maire de la Motte en Bauges, Damien Ruguieraz, est toutefois venu les saluer, à l'issue du rassemblement. « On est tous ému et on en est pas fier, mais cela mets les choses à plat, et si cela peut permettre de tous travailler dans d’autres directions, c’est très bien ».

L'enquête de gendarmerie ouverte le jour même ou Trésor a été abattu est toujours en cours.

Le reportage de Guillaume Roulland

Fabrice, un randonneur des environs, a tenu a participer à la marche