Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La Nouvelle Éco : à Bourges, la startup jeverifie.com facilite les ventes entre particuliers

-
Par , France Bleu Berry

Deux Berruyers ont lancé en janvier la plateforme jeverifie.com qui se fonde sur l’entraide, un principe que l’on a vu beaucoup à l’œuvre lors des confinements. Ils cherchent désormais à se faire connaître.

La plateforme est en ligne depuis janvier
La plateforme est en ligne depuis janvier - jeverifie.com

Suite à plusieurs déconvenues, Yannick Millet, qui cherchait une voiture d’occasion, a demandé à des amis habitant Bordeaux et Toulouse de se rendre chez les vendeurs pour vérifier que les véhicules étaient bien conformes aux annonces qu’il avait lues. “Quand on a fait un long trajet et qu’il y a un petit quelque chose qui ne va pas, on hésite à renoncer à l’achat alors que si on l’avait su, on ne se serait pas déplacé”, estime-t-il. 

La distance, un frein à la transaction

De cette expérience est née la possibilité pour un acheteur de faire appel à une tierce personne habitant à proximité qui, elle, va facilement pouvoir se déplacer au domicile du vendeur pour voir si le produit correspond bien à la description qui en a été faite dans l’annonce et ainsi rassurer l’acheteur. “Cela permet de lever le frein que peut constituer la distance”, met en avant Yannick Millet. 

Pour développer ce projet, il s’est associé à un autre Berruyer, Jean Wilnax. Ce dernier a été séduit par le concept : “C’est un projet qui a du sens. L’entraide en est l’essence même.” Au cours des derniers mois, tous deux ont recruté partout en France, et tout particulièrement dans les grandes métropoles, 600 “vérificateurs”, comme il les appelle, surfant sur les mouvements d’entraide qui ont été nombreux lors des périodes de confinement. “Notre idée est de créer une communauté”, expliquent-ils. 

La crise a ralenti leur projet 

La start-up est hébergée depuis février 2020 à la pépinière d’entreprises de Lahitolle à Bourges. La pandémie a ralenti leur projet. Il a notamment été plus difficile de trouver un partenaire financier, les banques se montrant plus frileuses. Après un an et demi d’efforts et de cogitations, la plateforme jeverifie.com a été mise en ligne début janvier. Trois types de biens sont concernés : les logements, les voitures et les équipements high tech

Sur la plateforme, l’acheteur choisit un “vérificateur” en fonction de sa proximité avec le vendeur, mais aussi du nombre de visites qu’il a effectuées et des notes et avis qui lui ont été attribués. Munie d’une check-list, le “vérificateur” établit un rapport qu’il envoie à l’acheteur à qui ce service est facturé. “Pour une annonce automobile, cela coûte 33 euros. Cela revient moins cher que de faire un long trajet”, fait valoir Yannick Millet. 

Le service est encore peu connu des usagers. La phase 2 du projet va donc porter sur la communication avec des démarches entreprises par les deux associés pour se rapprocher de sites de vente entre particuliers comme Le Bon Coin. Dans l’attente de réponses, ils préfèrent, pour l’heure, rester discrets. Ils sont toutefois très optimistes pour l’avenir dans un contexte où les ventes sur internet sont en forte progression et notamment pour les voitures d’occasion.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess