Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : c'est le moment de déclarer ses impôts sur le revenu

-
Par , France Bleu Breizh Izel

La campagne de déclaration des impôts sur le revenu est ouverte depuis début avril. Les habitants des Côtes-d'Armor et du Finistère ont jusqu'au 1er juin pour les déclarer en ligne, quand les Morbihannais ont jusqu'au 8 juin. Pour les déclarations papier, la date limite est fixée au 20 mai.

impots.gouv.fr
impots.gouv.fr © Radio France - EM

C'est le moment de déclarer ses impôts sur les revenus de 2020. La déclaration peut se faire en ligne jusqu'au 1er juin dans les Côtes-d'Armor, l'Ille-et-Vilaine et le Finistère, et jusqu'au 8 juin dans le Morbihan. Concernant les déclarations papier, il faudra les effectuer avant le 20 mai. "Cette année, l'accent est davantage mis sur les télédéclarations, surtout avec la crise sanitaire", indique Catherine Brignant, la directrice départementale des Finances publiques (DGFIP) du Finistère. Pour toute question, un numéro non surtaxé est mis en place : 0.809.401.401. "La plateforme est renforcée avec des agents spécialisés, prêts à répondre", ajoute la directrice départementale. Il est également possible de passer par l'application mobile et le site internet des impôts

Des permanences sont mises en place dans une vingtaine de communes du Finistère

Pour les personnes qui n'ont pas la possibilité de passer par la voie numérique, les centres des finances publiques restent ouverts sur rendez-vous. Dans le Finistère, des permanences sont également mises en place dans une vingtaine de communes du département pendant la durée de la campagne. Il suffit de se rapprocher de sa mairie pour prendre rendez-vous : 

  • 19/04 : St-Pol-de-Léon (matin) et Cléder (après-midi)
  • 20/04 : Ploudalmézeau (matin) et Plouarzel (après-midi) ; par visio : île de Sein (matin) et île de Batz (après-midi)
  • 23/04 : Cleden-Cap-Sizun (matin) et Audierne (après-midi)
  • 03/05 : Crozon (après-midi)
  • 06/05 : Huelgoat (matin dans le petit gymnase) et Chateauneuf-du-Faou (après-midi)
  • 10/05 :  Quimper Penhars (matin)
  • 11/05 : Plogastel-Saint-Germain (matin) et Pouldreuzic (après-midi)
  • 12/05 : Pleyben (matin) Pont-de-Buis (après-midi)
  • 17/05 : Plouigneau (matin), Coray (après-midi), Scaer (après-midi), Guerlesquin (après-midi) et Molène (par visio, après-midi)
  • 19/05 : Pont-Aven (matin) et Fouesnant (après-midi)

Plus de facilité pour les indépendants

Parmi les nouveautés cette année, les déclarations fiscales et sociales des indépendants ont fusionné. Les travailleurs indépendants n'ont donc plus besoin de faire leur déclaration sociale à l'Ursaff ou à la Caisse générale de sécurité sociale, c'est la DGFIP qui se charge de les transmettre. 

Par ailleurs, les états-civils des mineurs deviennent obligatoires. "Cela permet d'identifier les crédits d'impôts, par exemple concernant la scolarité", glisse Catherine Brigant.

Exonération des frais de télétravail et des primes Covid

Un forfait de 2,5€ par jour de télétravail est également déductible des frais professionnels réels pour les salariés concernés, s'ils ont opté pour cette option. Cette déduction est limitée à 550€ par an. "Il faut calculer soi-même ses frais, c'est l'une des rares choses qui n'est pas automatique dans la déclaration", explique la directrice départementale. De plus, les primes versées dans le cadre de la crise sanitaire sont exonérées, celle à destination des agents publics et des salariés des établissements privés de santé à hauteur de 1.500€ et la prime de pouvoir d'achat à hauteur de 1.000€. 

Les heures supplémentaires, pré-remplies, sont exonérées d'impôts dans la limite de 5.000€ par an ou 7.500€ en cas d'heures supplémentaires pendant le premier confinement du printemps 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess