Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

La parole se libère dans la communauté asiatique après les agressions dans le Val-de-Marne

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Après les multiples agressions et vols depuis le début de l'année à Ivry et Vitry-sur-Seine, pour la première fois dans le Val-de-Marne, un appel à témoin a été lancé il y a deux semaines et de nouvelles victimes viennent de se faire connaitre.

Manifestation à Paris de la communauté asiatique. 05.09.16
Manifestation à Paris de la communauté asiatique. 05.09.16 © Maxppp - PHOTOPQR/Arnaud Dumontier

Ivry-sur-Seine, France

Dans cette affaire, 4 jeunes de 17 à 19 ans ont été interpellés, placés en détention provisoire et mis en examen le 18 mai. A chaque fois, le mode opératoire est le même : la grande majorité des victimes sont des femmes, les agresseurs opèrent à scooter pour arracher des sacs et voler quelques euros. C'est ce qui est arrivé à Ziyi , 51 ans, elle habite Ivry. Le 19 avril dernier à 7h moins 20, elle se fait arracher son sac par deux hommes à scooter, il n'y a pas de liquide à l'intérieur mais les voleurs ont le temps d'utiliser sa carte de crédit avec le paiement sans contact, ils vont dépenser 150 euros. "Tout de suite j'ai pensé : je suis chinoise, ce sont des racistes. Moi, je n'ai pas d'argent dans mon sac et les agresseurs pensent que les asiatiques ont plein d'argent liquide dans le le sac, qu'ils achètent des produits de luxe mais ce n'est pas mon cas. A 6h40, c'est très tôt, je vais au boulot, je n'ai pas beaucoup de sous dans mon sac. Désormais je prends un sac plastique dans ma main, je ne prends plus mon sac à main, j'ai trop peur". Ce témoignage rejoint celui d'autres victimes. Il y en avait 11 au départ mais depuis que l'appel à témoin a été lancé, au moins 18 personnes ont porté plainte. Les policiers estiment qu'elles seraient une trentaine. 

Capture d'écran de l'appel à témoin lancé par le collectif "Sécurité pour tous"  - Aucun(e)
Capture d'écran de l'appel à témoin lancé par le collectif "Sécurité pour tous" - Collectif "Sécurité pour tous"

Une nouvelle génération qui ne veut pas se laisser faire 

C'est donc pour ça que l'appel à témoin a été lancé : pour inciter les victimes à porter plainte car à vrai dire, c'est loin d'être naturel. Dans la communauté asiatique, on se dit que porter plainte ne sert pas à grand chose et pour la plupart, il y a aussi la barrière de la langue mais c'est en train de changer, notamment grâce au collectif "Sécurité pour tous". Sun Lay Tan est l'un de ses portes parole. "Les agressions envers la communauté asiatique, ce n'est pas récent. Simplement, actuellement la parole se libère et en 2016 il y a eu un mort et je pense que ce décès à Aubervilliers à libérer la parole et a permis à la communauté asiatique de prendre conscience de l'ampleur du phénomène". Ce changement de ton correspond également à une génération lassée de voir leur parent ne rien dire et laisser faire.  

La sécurité à Ivry et Vitry en question 

Reste désormais à convaincre la justice du caractère raciste de ces agressions. Dans cette affaire, les 4 agresseurs présumés ont été mis en examen pour "vol avec violence en bande organisée, en raison de l'appartenance à une ethnie, une race ou une religion". L'autre point c'est la sécurité, à Vitry-sur-Seine et Ivry-sur-Seine : deux villes communistes où il n'y a pas de caméras, ce que regrette l'association mais là aussi, ça va peut être changé. Sabrina Sebaihi, maire adjointe (EELV) d'Ivry-sur-Seine en charge de la sécurité notamment précise qu"à Vitry, ils se lancent dans expérimentation de la vidéo et et à Ivry, ça fait 9 mois qu'on fait une étude d'opportunité pour savoir si on va vers l'installation de vidéo ou pas. Après il faut tenir compte des opinions de tout le monde et il y a aussi des habitants à Vitry qui sont opposés à la vidéo. De mon point de vue ajoute Sabrina Sebala caméra ne peut qu'un outil parmi tout un panel d'outil pour lutter contre les agressions et pour moi ce qu'il faut privilégier : c'est éviter que les agressions n'arrivent". Le commissariat d'Ivry a reçu du renfort en décembre dernier, la mairie a également créé un service de prévention et de lutte contre les incivilités.   

Si vous êtes concernés par cet appel à témoin, vous pouvez joindre le 01 47 18 35 70 ou envoyer un mail à johnny.dufosse@interieur.gouv.fr

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu