Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Passagère du chauffard de Lorient libérée : les familles sous le choc

La justice a accepté vendredi la demande de libération de la passagère du chauffard de Lorient. Le 9 juin dernier, elle était dans la voiture qui a pris la fuite après avoir renversé deux enfants. L'un d'eux a été tué, l'autre très gravement blessé.

Lieu de recueillement sur le trottoir où s'est déroulé l'accident
Lieu de recueillement sur le trottoir où s'est déroulé l'accident © Radio France - Benjamin Illy

Lorient, France

La passagère du chauffard de Lorient va être libérée. Décision de la cour d'appel de Rennes ce vendredi matin. Le 9 juin, la voiture dans laquelle elle se trouvait a tué un enfant de neuf ans et blessé grièvement son cousin de sept ans, avant de prendre la fuite.  

La jeune femme est placée sous contrôle judiciaire et n'a pas le droit d'entrer en contact avec le conducteur de la voiture. Pour Ahmet Makas, président de l'Association culturelle turque du pays de Lorient et porte-parole des familles des deux victimes, cette libération est un nouveau choc.

"Une sortie aussi tôt ? C'est incompréhensible !" disent les familles

Le porte-parole a contacté les familles des deux victimes et explique qu'elles ne s'attendaient pas à cette décision : "La justice a vraiment été très clémente pour une personne qui n'a pas porté assistance à des enfants, qui s'est enfuie pendant 3 jours, qui a changé de version maintes et maintes fois." 

Il ajoute : "Cette remise en liberté est inacceptable pour les familles. Comme m'a dit le père, ils ont été meurtris une fois par l'accident et là... C'est une deuxième meurtrissure. Même si ce n'est pas la fautive principale, elle est relâchée si facilement... Ils sont choqués ! Ils ne veulent même plus parler, ils ne savent plus quoi dire, ils se demandent comment va se dérouler le procès du conducteur. Évidemment on savait qu'elle n'allait pas rester des années en prison... Mais une sortie aussi tôt ? C'est incompréhensible !"

"Ce qu'il manque, c'est un pardon et la vérité", déclarait l'avocat des familles au sujet de cette demande de libération, alors que le chauffard et sa passagère ne reconnaissent pas qu'ils ont percuté les enfants.