Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La patronne de la police en Isère veut "casser le mythe"

-
Par , France Bleu Isère

Ces derniers jours les policiers ont fait l’objet de jets de projectiles dans plusieurs quartiers grenoblois comme Mistral et Villeneuve. Fabienne Lewandowski, directrice départementale de la sécurité publique (DDSP), entend continuer à occuper le terrain.

Fabienne Lewandowski (au centre) avait installé un bureau provisoire dans le quartier Mistral
Fabienne Lewandowski (au centre) avait installé un bureau provisoire dans le quartier Mistral © Radio France - Véronique Pueyo

« En ce qui me concerne je me refuse à abandonner ces quartiers à des trafiquants, à des délinquants, à des personnes qui s'approprient l'espace public pour quelques motifs que ce soit », affirme Fabienne Lewandowski alors que les forces de l’ordre  font régulièrement l’objet de jets de projectiles ou de tir de mortiers de feux d’artifice dans certains quartiers de l’agglomération grenobloise. Quand on ne leur barre pas la route avec des poubelles ou des barrières en travers de la chaussée… 

Ce n’est pas la police qui est à l’origine de ces rapports de force insiste la directrice départementale de la sécurité publique (DDSP) de l’Isère : "ce que l’on fait, c’est faire notre travail, souligne-t-elle : répondre aux appels 17 -qui parfois sont des guet-apens d'ailleurs pour la police et les pompiers-, permettre aux pompiers de travailler, porter secours aux personnes qui en ont besoin, assurer aussi la sécurisation des quartiers, faire respecter le couvre-feu partout sur le territoire de Grenoble (…). Lorsque la police est accueillie à coup de mortier il est naturel qu’elle se protège, et il est naturel qu’elle marque la présence de l'État."

Une commissaire sur le terrain

En septembre 2020, Fabienne Lewandowski avait lancé une initiative originale : installer un bureau éphémère dans un quartier pour y tenir une permanence auprès des habitants. La commissaire générale a ainsi poser ses valises dans le quartier Mistral à Grenoble, ou sur l’avenue Kimberley à Échirolles. 

Depuis début février, plus de bureau, mais la DDSP dit arpenter régulièrement les allées de l’Arlequin à Grenoble ou le secteur Gâtinais à Échirolles : "Je donne du temps à ces quartiers, je dérange aussi ceux qui y installent leur trafic parfois à partir de 7 heures ou 8 heures du matin, affirme-t-elle. Et puis il y a aussi une autre chose : je souhaite qu'on puisse casser le mythe. Ce que j'appelle ‘casser le mythe’, c’est montrer à ces quartiers et aux délinquants qui les occupent qu'ils ne sont pas propriétaires de ces quartiers et que la police vient les jours où elle le souhaite, aux heures où elle le souhaite, dans tous ces quartiers, et qu'on a pas forcément besoin d'une compagnie de CRS pour déambuler dans le quartier Gâtinais, et dans le quartier de l’Arlequin, etc. Ça c'est ma mission."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess