Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La permanence du député LREM du Cher Loïc Kervran dégradée à Bourges

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Berry, France Bleu

La série noire continue pour les députés de la majorité : une vingtaine de leur permanence ont été taguées ces dernières semaines. Les locaux occupés par l'équipe de travail de Loïc Kervran ont été pris pour cible ce lundi à Bourges.

Les locaux de la permanence de Loic Kervran ont été taggués à Bourges
Les locaux de la permanence de Loic Kervran ont été taggués à Bourges - Capture d'écran Twitter

Bourges, France

De grandes inscriptions rouges barrant les murs et les huisseries de ce petit local discret à Bourges tenant lieu de permanence au député Loïc Kervran ont été découvertes ce lundi 12 août. Les messages font référence, semble t-il, aux gilets jaunes ainsi qu'au Ceta, cet accord commercial entre l'Union européenne et le Canada voté en première lecture il y a quelques semaines à l'Assemblée Nationale. Le député LREM Loïc Kervran s'était abstenu. Selon le député de la 3ème circonscription du Cher, une plainte a été déposée.

"Je pense que la position d'abstention ne satisfait pas tout le monde. Mais c'est le jeu de la vie démocratique. Il n'y a pas de raison de taguer la permanence d'un député. mais malheureusement c'est le drame du monde dans lequel on vit, il y a une forme d'incapacité à accepter le désaccord politique et un recours à la violence de plus en plus systématique..." déplore Loïc Kervran. 

Le député poursuit : "Ça m'inquiète pour la démocratie quand je vois le nombre de mes collègues qui sont victimes de ce type d'acte". 

Signe d'une tension palpable, ces derniers jours, les permanences d'élus LREM ou Modem de la Vienne et de la Vendée entre autres ont été dégradées. Le député de la Creuse, Jean Baptiste Moreau, a vu lui son portrait placardé partout dans Gueret avec la mention "Wanted".