Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

La permanence de campagne de François Cuillandre vandalisée à Brest

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

La permanence de campagne de François Cuillandre a été vandalisée dans la nuit de mercredi à jeudi à Brest. L'équipe a porté plainte.

La permanence de campagne de François Cuillandre a été vandalisée dans la nuit de mercredi à jeudi
La permanence de campagne de François Cuillandre a été vandalisée dans la nuit de mercredi à jeudi © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Brest, France

Plusieurs impacts sur toute la vitrine de la permanence de campagne : voilà ce qu'ont découvert les membres de l'équipe de François Cuillandre, maire de Brest et candidat PS aux municipales, ce jeudi matin rue Jean Jaurès. C'est le directeur de campagne Yohann Nédélec qui l'a signalé en arrivant vers 9 heures : "il y a une dizaine d'impacts sur la vitrine, et le miroir recouvrant le pilier a été bien abîmé", explique-t-il. 

Les dégradations auraient été commises dans la nuit a priori. Une plainte a été déposée dans la matinée. "Ça ressemble à des impacts de marteau. Ce sont des pratiques inadmissibles", conclue le porte-parole de la campagne, Yann Guével. La porte, également vitrée, n'a pas été abîmée : il n'y a pas visiblement pas eu de tentative d'intrusion. 

Les dégradations ne vont pas changer le fonctionnement de la permanence : le miroir extérieur va être rapidement réparé pour éviter des débris, mais la vitrine sera quant à elle remise en l'état lorsque l'équipe de campagne quittera les lieux. "C'est dommage car la démocratie locale s'exprime dans les urnes, les débats, les propositions, et pas en allant vandaliser les permanences, regrette Yohann Nédélec. Les portes sont grandes ouvertes tous les jours même le samedi matin, donc on peut faire différemment et venir échanger".

Marc Coatanéa, le conseiller municipal En Marche et candidat aux municipales, a réagit sur Twitter en condamnant cette dégradation. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu