Faits divers – Justice

La permanence de la députée Anne-Yvonne Le Dain vandalisée à Montpellier

Par Romain Berchet, France Bleu Hérault et France Bleu dimanche 9 octobre 2016 à 10:01

La permanence de la députée de l'Hérault a été vandalisée dans la nuit samedi à dimanche
La permanence de la députée de l'Hérault a été vandalisée dans la nuit samedi à dimanche © Radio France - Romain Berchet

Les vitres de la permanence de la députée socialiste de l'Hérault Anne-Yvonne Le Dain ont été brisées dans la nuit de samedi à dimanche à Montpellier. Des palettes ont même été incendiées devant les locaux. La façade a aussi été taguée.

Dans la nuit de samedi à dimanche, la permanence d'Anne-Yvonne Le Dain, députée socialiste de l'Hérault, a été vandalisée. Les vitres des locaux ont été brisées. et un début d'incendie s'est déclaré devant la permanence rue André Michel, au centre-ville de Montpellier.

Plusieurs personnes "ont incendié un container à poubelles", explique le procureur de la République de Montpellier.

De plus, des inscriptions "Salauds" et "Fini de trahir" ont été taguées sur les murs de la permanence de la députée de la deuxième circonscription de l'Hérault.

Des incidents qui interviennent en marge d'une manifestation de militants d'extrême gauche samedi soir à Montpellier.

"C'est un acte délibéré. Ils sont venus avec des barres de fer." Anne-Yvonne Le Dain, députée de l'Hérault

Anne-Yvonne Le Dain a décidé de porter plaine.

Réaction de la députée de l'Hérault, Anne-Yvonne Le Dain

Les vitres de la permanence d'Anne-Yvonne Le Dain ont été brisées  - Radio France
Les vitres de la permanence d'Anne-Yvonne Le Dain ont été brisées © Radio France - Romain Berchet

Inscriptions taguées sur la façade de la permanence d'Anne-Yvonne le Dain - Radio France
Inscriptions taguées sur la façade de la permanence d'Anne-Yvonne le Dain © Radio France - Romain Berchet

Réaction de la fédération PS de l'Hérault

Dans un communiqué, le secrétaire fédéral du parti socialiste de l'Hérault "condamne très fermement les nouvelles dégradations commises contre la permanence parlementaire d'Anne-Yvonne Le Dain". Hussein Bourgi demande que "les fauteurs de troubles soient identifiés et châtiés de la manière la plus ferme qui soit."

"Trop, c'est trop !" - Hussein Bourgi

Même Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du PS a réagi sur Twitter, dénonçant des dégradations "insupportables, intolérables et inamissibles".

La permanence de la députée avait déjà été prise pour cible au mois de mai.

D'autres dégradations dans Montpellier

Selon le parquet, des membres du cortège ont également dégradé "deux distributeurs de billets et inscrit des tags anti-police, anti-État et anti-capitalisme".

Deux individus ont été placés en garde à vue pour les dégradations en ville, mais pas pour les dégradations sur la permanence d'Anne-Yvonne Le Dain.

Partager sur :