Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

PHOTOS - La permanence de la députée LREM du Var Valérie Gomez-Bassac vandalisée

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Pour la première fois, la permanence de la députée de la sixième circonscription du Var a été dégradée à La Roquebrussane (Var). Elle a déposé plainte ce vendredi.

La photo visible sur le compte Twitter de valérie Gomez-Bassac
La photo visible sur le compte Twitter de valérie Gomez-Bassac - Valérie Gomez-Bassac

La Roquebrussanne, France

Les dégradations de permanences des députés de La République en Marche se poursuivent. Valérie Gomez-Bassac, élue dans la 6e circonscription du Var, a découvert ses locaux couverts de tags à son retour des obsèques du maire de Signes. "Ma détermination est entière" a simplement commenté l'élue varoise sur son compte Twitter.

Valérie Gomez-Bassac a déposé plainte et s'étonne sur France Bleu Provence du contenu de ces tags sur les murs de sa permamence : "Les sigles sont inversés, j'ai un très bon dialogue avec les agriculteurs, je ne vois pas pourquoi ils auraient commis ces dégradations. Je m'étonne simplement que ces tags aparaissent après que j'ai dénoncé le phénomène des décharges sauvages dans notre département".

"L'Etat a tué Michel"

D’autres tags ont par ailleurs été découverts ce vendredi matin aux abords du village de Signes, où étaient célébrées les obsèques du maire Jean-Mathieu Michel. "L’Etat a tué Michel. RIP" et "L’Etat hypocrite" ont été inscrits dans la nuit sur le mur d’enceinte du circuit Paul-Ricard, le long de la D402, à quelques centaines de mètres du lieu où le maire de Signes a été tué en début de semaine. Une banderole a également été aperçue sur la route départementale 2 : "Justice pour Benalla, justice pour Steeve".

Pour le moment, aucun lien n’a pu être établi entre ces différentes inscriptions.

L'un des tags visibles sur le mur d'enceinte du circuit du Castellet - Radio France
L'un des tags visibles sur le mur d'enceinte du circuit du Castellet © Radio France - Sophie Glotin
Le mur d'enceinte du circuit du Castellet porte plusieurs inscriptions - Radio France
Le mur d'enceinte du circuit du Castellet porte plusieurs inscriptions © Radio France - Sophie Glotin