Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La permanence du député Christophe Arend vandalisée pour la 3e fois à Forbach

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

La permanence du député du bassin houiller mosellan a été dégradée pour la 3e fois en l'espace d'un mois et demi. Christophe Arend (LREM) dit rester déterminé à réformer le pays, mais en même temps de plus en plus agacé.

Trois pavés ont été retrouvés dans la permanence parlementaire de Christophe Arend à Forbach.
Trois pavés ont été retrouvés dans la permanence parlementaire de Christophe Arend à Forbach. © Maxppp - Christophe Morin

Forbach, France

Le député LREM du bassin houiller mosellan, Christophe Arend, a retrouvé les vitres brisées par trois pavés de sa permanence parlementaire à Forbach. C'est arrivé dans la nuit de samedi à dimanche. Le procédé est le même que les 10 et 15 août dernier. C’est donc la 3e fois que ce député de la majorité est ciblé. Une 3e plainte sera donc déposée.

"Il est hors de question que ces actes lâches pèsent sur ma mission", prévient Christophe Arend. "On a à réformer un pays. On est concentré sur le dialogue pour le faire de manière démocratique. Et une ou plusieurs personnes préfèrent jeter des pavés la nuit plutôt que de dialoguer. Ce n’est pas courageux".

Agacé mais déterminé

Face à cet acharnement, Christophe Arend commence-t-il à sentir un découragement ? "_Non, en revanche je sent de plus en plus d’agacement, et de la détermination certainement. J’imagine que ce genre d’_acte lâche _a pour objectif de nous faire perdre courage. Mais on doit continuer notre action en continuant à l’expliquer. On ne peut pas dire que le Président Macron n’a pas dialogué avec les gilets jaunes par exemple. On a établi le dialogue également avec les agriculteurs, et sur la réforme des retraites le dialogue est en cours depuis un momen_t".

Choix de la station

France Bleu