Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La permanence du député LREM Romain Grau à nouveau saccagée à Perpignan

-
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu

Les vitres de la permanence du député La République en Marche ont été attaquées dans la nuit du samedi 31 août au dimanche 1er septembre. Les locaux, situés dans le centre de Perpignan, avaient déjà été saccagé il y a un peu plus d'un mois.

Les vitres de la permanence ont tenu le choc face aux coups reçus.
Les vitres de la permanence ont tenu le choc face aux coups reçus. © Radio France - Xavier Ponroy

Perpignan, France

Quinze fissures sur les trois vitres de la permanence qui donnent sur la rue du Marché-de-Gros, à Perpignan. Un peu plus d'un mois après été attaqués, les locaux du député Romain Grau (LREM) ont été à nouveau vandalisés dans la nuit de samedi à dimanche, à 23h30. Les vitrines ne se sont pas brisées, contrairement à l'attaque du mois de juillet.

"Ils ne me feront pas baisser les bras"

Personne ne se trouvait dans la permanence au moment où les vitres ont été frappées. Le député était aux universités d'été du Mouvement Radical, à Bordeaux. "Quand on fait de la politique dans une démocratie, on fait du débat. Là c'est de la violence au service d'aucune idée, puisque aucune réclamation n'a été exprimée. Notre démocratie est bien malade" a réagi l'élu. 

Des actions comme celles-là nuisent au débat démocratique d'après Romain Grau

Celui qui avait reçu la visite du Ministre de l'Intérieur Christophe Castaner après la première attaque n'entend pas changer de cap. "Ce sont des voyous, qui par la violence, souhaitent impressionner. Ces gens ne me feront pas peur et ne me feront pas baisser les bras. Au contraire, cela me donne encore plus d'énergie pour faire entendre mes idées" poursuit Romain Grau, également candidat à la mairie de Perpignan. 

Malgré les saccages de sa permanence, Romain Grau explique que sa motivation reste la même

Le député a annoncé qu'il allait déposer plainte dès lundi matin. 

Choix de la station

France Bleu