Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La permanence du Parti communiste du Doubs vandalisée à Besançon

-
Par , France Bleu Besançon
Besançon, France

Samedi des inscriptions hostiles écrites en rouge sur le local du PCF du Doubs ont été découvertes à Besançon. Un acte dénoncé par le Parti communiste et par le maire de la ville, Jean-Louis Fousseret.

La permance du PCF du Doubs, vandalisée à Besançon
La permance du PCF du Doubs, vandalisée à Besançon - Facebook du PCF 25

"Social traitre" ou encore "le banquier d’abord", plusieurs inscriptions ont été taguées sur le local de la permanence du Parti communiste du Doubs dans la nuit de vendredi à samedi quartier de Palente, à Besançon.

Un acte que le PCF local s’est empressé de dénoncer sur son compte Facebook : "Pas de soucis pour avoir un débat pour expliquer pourquoi nous appelons à battre l'extrême droite mais pas comme ça. C'est indigne, c'est s'abaisser au degré 0 du courage politique".

Dans la journée de samedi, le maire socialiste de Besançon et soutien d’Emmanuel Macron, Jean-Louis Fousseret a régi dans un communiqué : "Je veux affirmer mon indignation et ma colère face à ces actes tout aussi stupides que lâches" a écrit le maire, rappelant que ce genre d’acte est inacceptable.

Ces tags sont très probablement une réponse au secrétaire nationale du Parti communiste, Pierre Laurent, qui a appelé à voter pour Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle pour faire barrage à Marine Le Pen. Le PCF qui était avait fait une alliance avec la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon pour le 1er tour.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess