Faits divers – Justice

La piste de l'homicide privilégiée à Roquebrune-sur-Argens

Par Christelle Marquès, France Bleu Provence mardi 29 juillet 2014 à 18:00

Vue de Roquebrune-sur-Argens
Vue de Roquebrune-sur-Argens © Dave.Dunford - Creative commons

L'hypothèse criminelle ne fait plus aucun doute à Roquebrune-sur-Argens après la découverte lundi matin du corps d'une femme de 67 ans dans sa propriété.

La victime était veuve depuis un an et elle avait une habitude : déjeuner de temps en temps avec sa voisine. C'est cette dernière qui l'a découverte en arrivant pour le petit-déjeuner. Son amie était allongée sans vie sur la terrasse de sa villa de Roquebrune-sur-Argens , encore en robe de chambre. Elle a alors immédiatement prévenu les secours, mais il était déjà trop tard. Sur place, le médecin a constaté des traces suspectes sur le corps inerte, des traces qui ressemblaient à des coupures. L'hypothèse criminelle est alors devenue évidente . L'enquête a démarré avec notamment l'audition des voisins, qui ne lui connaissaient pas d'ennemis. Les investigations se poursuivent. C'est la section de recherches de la gendarmerie qui a été saisie . Le parquet de Draguignan a ouvert une enquête en recherche des causes de la mort.Samedi, une autre femme, une octogénaire, a été découverte pendue dans sa maison à Saint-Raphaël. Si l'hypothèse du suicide a été un temps envisagée, elle a rapidement été écartée au profit d'une piste criminelle. Les deux affaires ne sont pas liées, mais c'est la deuxième mort violente en quelques jours dans le Var .