Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La PJ de Toulon met en garde contre une arnaque à des centaines de milliers d'euros sur internet

-
Par , France Bleu Provence

La PJ de Toulon tire la sonnette d'alarme sur une vaste escroquerie sur internet. Des escrocs qui promettent de gagner beaucoup d'argent grâce à des placements mirifiques. À chaque fois, des préjudices de plusieurs centaines de milliers d'euros pour les victimes.

Le client a l'impression de suivre l'évolution de ses gains, mais c'est un leurre
Le client a l'impression de suivre l'évolution de ses gains, mais c'est un leurre - DCPJ

La police judiciaire de Toulon appelle à la vigilance face à une vaste arnaque sur internet : des escrocs basés à l'étranger qui promettent sous couvert de société en apparence réelles de gagner beaucoup d'argent grâce à des placements mirifiques, dans des domaines très variés comme les vaches laitières, le cannabis thérapeutiques ou encore la cryptomonnaie. 

À chaque fois, des préjudices de plusieurs centaines de milliers d'euros pour les victimes et un espoir quasi infime de récupérer l'argent placé. L'antenne PJ de Toulon enregistre une plainte par mois de ce type. La dernière remonte à deux semaines pour un préjudice de plus de 300.000 euros. Les policiers rappellent qu'il n'existe aucun placement qui mêlent des fonds garantis et des rendements supérieurs à ceux des produits habituels sur le marché.

À chaque fois, c'est le même mode opératoire. Les victimes se connectent sur un site après avoir cliqué sur une publicité. Et le piège se referme très vite. D'autant plus vite que le site en question ressemble à s'y méprendre à celui d'une entreprise très respectable du secteur. Le potentiel client est alors appelé par un interlocuteur, souvent d'un numéro local, ce qui a tendance à rassurer, même si l'interlocuteur est finalement à l'autre bout du monde. Une voix posée qui semble s'y connaitre, prête à contrer tous les arguments. "Un escroc qui connait très bien son sujet et le discours sur les flux financiers, et qui vous met en confiance" commente la commissaire divisionnaire Marie Daures, à la tête de l'antenne PJ de Toulon. 

Vous créez alors votre compte qui vous donne accès à un site de trading. Vous versez une première somme d'argent. Et évidemment, c'est rentable ou tout du moins, cela apparaît rentable sur votre tableau affiché à l'écran puisque vous pouvez vérifier par vous-même l'évolution de vos gains. 

Un rendement de 13%

À la clé, une opération fructueuse avec un rendement de plus de 10%, même si vous êtes prévenu que l'argent est bloqué pendant quatre mois. Du coup, vous êtes tenté de continuer, vous mettez davantage. Et quand au bout de ces quatre mois, vous réclamez votre dû, le numéro sonne dans le vide, et c'est déjà trop tard.  L'argent est en effet très vite transféré vers des comptes à l'étranger avec un espoir infime d'en revoir un jour la couleur.  

D'où cette mise en garde de la PJ : il n'existe aucun placement qui cumule fonds garantis et un tel rendement. Cette simple proposition devrait à elle seule susciter de la méfiance. Et en cas de doute, il ne faut pas hésiter à contacter son banquier pour avoir l'avis d'un professionnel "_même si évidemment l'escroc vous déconseille de le faire car selon lui, le banquier ne vous parlera jamais de ce type de placement_s" insiste la commissaire Daures, qui conseille aussi de vérifier sur les sites officiels comme celui du ministère de l'Intérieur, de l'Autorité des marchés financiers, tout en sachant que les listes noires établies peuvent ne pas être exhaustives.

La PJ de Toulon enregistre au moins une plainte par mois pour ce type d'escroquerie. La dernière remonte à deux semaines pour une victime qui a perdu près de 300.000 euros. Cela n'est néanmoins que la partie immergée de l'iceberg puisque la PJ ne traite que des gros préjudices atteignant plusieurs centaines de milliers d'euros. 

Mais l'escroquerie touche aussi des petits épargnants qui perdent eux aussi parfois les économies de toute une vie, quand ils n'ont pas impliqué leurs proches dans leur perte, en toute bonne foi, en pensant leur proposer une affaire en or.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess