Faits divers – Justice DOSSIER : Le procès AZF

La plupart des victimes d'AZF suivront le procès derrière un écran à Toulouse

Par Vanessa Marguet, France Bleu Toulouse lundi 23 janvier 2017 à 17:13

La majorité du procès sera retransmise au centre des Congrès Pierre Baudis
La majorité du procès sera retransmise au centre des Congrès Pierre Baudis - ©Google street

Seules quelques dizaines de victimes d'AZF font le déplacement jusqu'à Paris pour suivre le troisième procès de la catastrophe à partir du mardi 24 janvier. La grande majorité suivra l'audience à Toulouse, où une retransmission intégrale est assurée. Explications.

Le nouveau procès AZF s'ouvre ce mardi devant la cour d'appel de Paris, plus de quinze ans après la terrible explosion qui a fait 31 morts et des milliers de blessés. Il s'agit d'un nouveau procès en appel, le précédant ayant été annulé par la cour de cassation.

Ecran géant et plus de 700 places assises

Il s'étalera sur quatre mois à Paris. Mais les parties civiles toulousaines pourront aussi suivre les débat à Toulouse où l'audience sera intégralement retransmise. Une salle spéciale est ouverte au centre des Congrès Pierre Baudis. Avec un écran géant et des places assises pour accueillir plus de 700 personnes. Les parties civiles peuvent y suivre le procès dans son ensemble en direct, mais sans intervenir. Les réactions, les rumeurs, ne pourront pas être entendues par les magistrats à Paris, au grand regret de Stella Bisseuil, l'une des avocates des parties civiles.

Un nouveau système de bagdes électroniques

Pour le reste, cette salle fonctionne comme une salle d'audience classique, avec interdiction de prendre des photos et de filmer. La salle est ouverte au public, mais les parties civiles seront toutes munies d'un badge qui permettra l'émargement de façon électronique. C'est un nouveau système. Cela ne s'est encore jamais fait en France pour un procès. Ces badges, qui permettent d'identifier les victimes doivent faciliter et fluidifier le travail des greffiers, qui seront présents aussi à Toulouse.

C'est important pour s'assurer que des personnes citées pour témoigner n'assistent pas aux débats avant car c'est interdit et c'est important aussi pour défrayer les parties civiles qui assistent au procès, pour qu'elles aient droit à l'indemnité légale de 40 euros par jour d'audience.

Notez que pendant la période du 14 mars au 11 mai : la retransmission aura lieu à l'espace Vanel sous l'arche marengo, avant de revenir au centre Pierre Baudis du 16 au 24 mai, date de la fin du procès.

Pour tout comprendre du procès AZF  - Visactu
Pour tout comprendre du procès AZF © Visactu - Visactu