Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

10.000 € et une voiture envolés : la police de Limoges appelle à la vigilance après des abus de faiblesse

-
Par , France Bleu Limousin

La police de Limoges appelle à la vigilance après deux abus de faiblesse auprès d'habitants de Condat-sur-Vienne et de Limoges ces derniers jours. En proposant de réaliser des travaux, des individus se sont fait remettre des sommes très élevées en chèques par des personnes âgées.

La police de Limoges mène une enquête après des abus de faiblesse auprès de personnes âgées - illustration
La police de Limoges mène une enquête après des abus de faiblesse auprès de personnes âgées - illustration © Radio France - Alain Ginestet

La police de Limoges mène deux enquêtes suite aux plaintes déposées par les familles d'habitants de Condat-sur-Vienne et de Limoges, victimes d'abus de faiblesse.

La semaine dernière, des individus ont réalisé des travaux de nettoyage de clôture chez une habitante de Condat, âgée de 79 ans et souffrant d’une maladie neurodégénérative. Lors d'une visite, sa fille a découvert les travaux réalisés et a constaté que trois chèques manquaient dans le chéquier de sa mère, qui n'avait aucun souvenir de l'intervention, et que deux retraits avaient été effectués.

10.000 € d'acompte et un SUV non-payé

De même, à Limoges, sous couvert d'une société multiservices, deux individus ont proposé un devis de travaux à un habitant de 82 ans, en réclamant plusieurs chèques d'acompte pour un montant de près de 10.000 €. En plus, ils ont proposé à la victime de lui racheter son véhicule, un SUV de standing très récent ! Lui laissant en échange quatre chèques à n'encaisser qu’ultérieurement. Deux d'entre eux n’étaient même pas signés. 

A la suite de ces faits très similaires, le commissariat de Limoges lance un appel à la vigilance auprès des personnes vulnérables en raison de leur âge ou de leur état de santé ainsi qu’à leur entourage et encourage les habitants de l'agglomération de Limoges à contacter la police en cas de repérage d'individus suspects ou d'agissements anormaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess