Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La police de sécurité du quotidien, c'est parti

vendredi 10 novembre 2017 à 19:23 Par Philippe Thomain, France Bleu Gard Lozère

Début, cette semaine, de la consultation sur la future police de sécurité du quotidien. Une police plus proche des citoyens pour mieux les protéger et les servir. Une consultation de l'ensemble des policiers, gendarmes et personnels des sociétés de sécurité privées.

Le préfet du Gard Didier Lauga au centre avec, à ses côtés, les prinicipaux responsables de la sécurité dans le Gard
Le préfet du Gard Didier Lauga au centre avec, à ses côtés, les prinicipaux responsables de la sécurité dans le Gard © Radio France - Philippe Thomain

Nîmes, France

L'ensemble des policiers, nationaux et municipaux, les gendarmes, les personnels des sociétés de sécurité privées, les élus, les départements, les régions... tous pourront participer à cette consultation : définir ce que doit être cette future police de sécurité du quotidien voulue par le président de la République Emmanuel Macron.

Une police qui se veut plus proche du citoyen pour mieux le protéger et le servir. Dans le Gard, la gendarmerie mène une expérimentation à Cornillon. Dans cette commune, la brigade territoriale classique a été transformée en une brigade territoriale de contact : les gendarmes sont déchargés de certaines de leurs tâches pour avoir le temps d'être au milieu de la population.

Les précisions du colonel Stéphane Lacroix à propos de la brigade territoriale de contact à Cornillon

Parmi les pistes envisagées au-delà d'une hausse des moyens humains et financiers : une simplification des procédures judiciaires pour redonner du temps aux policiers et surtout repenser l'ensemble des missions. D'où cette consultation pour leur permettre d'adapter leurs actions à chaque territoire. Enfin, cette sécurité doit être coproduite avec les citoyens par le biais de partenariats : ainsi l'opération "participation citoyenne" qui est la nouvelle appellation des anciens "voisins vigilants".

Reportage lors de la présentation de la consultation autour de la police de sécurité du quotidien

Une adresse mail pour envoyer vos suggestions pour cette future police de sécurité du quotidien : pref-concertation-psq30@gard.gouv.fr