Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La police lance un appel à témoins après une violente agression à la gare de Nancy

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

La police lance un appel à témoins après la violente agression survenue ce dimanche soir à la gare de Nancy. Un homme de 57 ans a été roué de coups par plusieurs personnes. Trois mineurs ont été placés en garde à vue.

La place Simone Veil devant la gare de Nancy le 24 juin 2019
La place Simone Veil devant la gare de Nancy le 24 juin 2019 © Radio France - Cédric Lieto

Nancy, France

Que s'est-il passé exactement ce dimanche 23 juin au soir dans et aux abords de la gare de Nancy ? C'est pour le comprendre que la police lance un appel à témoins ce lundi. Les fonctionnaires demandent à toute personne ayant assisté aux violences commises ce dimanche soir de se présenter à l'hôtel de police de Nancy.

Une victime "en grande précarité"

Selon les premiers éléments communiqués par le parquet de Nancy, un homme de 57 ans, "en grande précarité" a été agressé par six personnes, à plusieurs reprises, dans la gare, puis à l'extérieur ce dimanche soir peu après 22 heures. Il se trouve ce lundi en état de mort cérébrale. L'un des suspects aurait notamment jeté un vélo sur la victime. Une victime prise en charge par le SMUR et les pompiers et conduite en urgence vers l'hôpital central de Nancy.

Dans le secteur de la gare, les forces de l'ordre ont procédé aux arrestations de trois mineurs, âgés de 14 et 15 ans. On ne connaît pas encore leur rôle précis dans l'agression. On n'en sait pas davantage sur l'origine de cette violente agression. L'exploitation des images de vidéosurveillance devraient permettre d'en savoir plus.  Un juge d'instruction sera saisi du dossier à partir de ce mardi.

Choix de la station

France Bleu