Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La police met fin à un trafic de drogue sur Snapchat en Moselle

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Un habitant de Châtel-Saint-Germain âgé de 24 ans sera convoqué en novembre devant le tribunal correctionnel de Metz. Il vendait du cannabis et de l'herbe sur Snapchat à une dizaine de clients. Il a été arrêté dimanche lors d'un banal contrôle de papiers sur la route.

Le jeune homme avait une dizaine de clients sur Snapchat
Le jeune homme avait une dizaine de clients sur Snapchat © Maxppp - Julio Pelaez

Le jeune homme de 24 ans n'aurait pas dû griller un feu rouge ce dimanche vers 16h45 devant une patrouille de la BST (brigade spécialisée de terrain) à Longeville-lès-Metz. Il est donc arrêté par les policiers qui lui demandent de descendre de sa Peugeot 307 et qui constatent une forte odeur d'herbe. Dans la voiture, les policiers découvrent 2 sachets d'herbe et 1.055€ en liquide. Le jeune Mosellan est placé en garde à vue. 

10 clients sur Snapchat

La BST décide de perquisitionner le domicile de ses parents à Châtel-Saint-Germain, les policiers trouvent près de 600 grammes d'herbe et de résine de cannabis, ainsi qu'un carnet de comptabilité. Le jeune homme a reconnu les faits, il a avoué vendre régulièrement la drogue à une dizaine de personnes sur Snapchat pour financer en partie sa consommation personnelle. 

Direction le tribunal

Le Mosellan connu de la justice pour des affaires de stupéfiant est convoqué devant le tribunal correctionnel de Metz en novembre prochain. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess