Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La police met fin à une fête illégale dans le centre de Toulon

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Les policiers sont intervenus samedi matin vers 3h dans le centre-ville de Toulon pour mettre fin à une fête illégale, organisée en pleine période de crise sanitaire et de couvre-feu. Quatre personnes ont été placées en garde à vue. Sur place, les policiers ont trouvé notamment de la drogue.

Des ballons gonflables servant à la consommation de protoxyde d'azote (illustration)
Des ballons gonflables servant à la consommation de protoxyde d'azote (illustration) © Maxppp - Jean-Marc Lallemand

La police a interrompu samedi matin vers 3h15 une fête illégale qui se tenait dans un immeuble du centre-ville de Toulon, alertée par les voisins lassés par les nuisances sonores. Quatre personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. Il s'agit de la jeune fille de 20 ans qui a loué son appartement afin que se tienne la soirée et de trois jeunes âgés de 22 à 26 ans qui tenaient des rôles variés comme organisateur, logisticien et trésorier. Les policiers ont verbalisé une quinzaine de personnes sur place, car la plupart des participants avaient déjà quitté les lieux.

À leur arrivée, les policiers ont découvert une vingtaine de personnes dans la cour intérieure de l'immeuble. À leurs côtés, des bouteilles d'alcool, un peu de drogue, des bonbonnes de grande contenance de protoxyde d'azote et des ballons gonflables qui jonchaient le sol. Dans les poches de l'organisateur, 1.500 euros en liquide. L'accès à la soirée était facturé 20 euros par personne.

Une enquête a été ouverte pour "mise en danger de la vie d'autrui" et confiée à la Sûreté départementale de Toulon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess