Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La police nationale et municipale main dans la main assure le maire de Belfort

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Après la mise en examen de deux agents de deux police municipale de Belfort, le maire de Belfort avait crée la polémique en suspendant les actions de coopération entre le commissariat de Belfort et la police municipale. Près d'un an après, l'élu assure que "tout va bien".

Le maire de Belfort, le préfet du Territoire de Belfort et le procureur de la République de Belfort ont signé la convention ce lundi
Le maire de Belfort, le préfet du Territoire de Belfort et le procureur de la République de Belfort ont signé la convention ce lundi © Radio France - Wassilla Guittoune

Tout va "formidablement bien" entre la police municipale de Belfort et la police nationale du Territoire de Belfort assure le préfet du Territoire de Belfort. Pourtant, en mai dernier, le maire de Belfort Damien Meslot annonçait suspendre la collaboration entre les deux polices, après la garde à vue de deux agents de la police municipale. Les deux policiers faisaient alors l'objet d'une enquête pour "faux en écriture publique par personne dépositaire de l'autorité publique", soupçonnés d'avoir "_altéré la rédaction d'un rappor_t". Ils disaient alors avoir être percutés par un homme en scooter qui aurait refusé de se soumettre aux ordres des agents, alors les caméras montrent le contraire. Mais depuis, les deux agents ont été mis en examen, et le dialogue semble de nouveau possible, la signature de la convention de coordination de la police municipale de la ville de Belfort et la police nationale a été signée ce lundi.

Une polémique effacée

"Nous avions gelé un certain nombre de choses sur le plan administratif, refusé de signer un certain nombre de papiers pour montrer qu'il y avait un souci, c'était un petit coup de gueule, pour savoir se faire respecter" reconnaît Damien Meslot, maire de Belfort, précisant qu'aujourd'hui "tout va bien, c'était un épiphénomène. Une hirondelle ne fait pas le printemps. L'incident est clos et nous regardons vers l'avenir". Même constat du côté de la police nationale ajoute Jean-Marie Girier, préfet du Territoire de Belfort : "Tout va formidablement bien. On a toutes les semaines autour du maire adjoint de la sécurité et du directeur départemental de la sécurité publique une cellule de la régulation : qui fait quoi, où, quand, comment, quels sont les enjeux, les besoins, et honnêtement ça se passe bien".

Une convention signée pour acter les priorités des trois années à venir 

La convention de coordination de la police municipale et de la police nationale signée ce lundi acte les grandes priorités des missions confiés aux agents : les rodéos urbains, les trafics de drogue et la sécurisation de l'avenue Jean Jaurès de Belfort. Elle est conclue pour une durée de trois ans et donnera lieu à un bilan annuel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess