Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La police retrouve 3kg d'héroïne à Saint-Étienne, soit une valeur de 320 000€ à la revente

vendredi 3 août 2018 à 17:30 Par Marion Aquilina, France Bleu Saint-Étienne Loire

Deux Albanais qui résident à Saint-Étienne ont été jugés ce vendredi 3 août 2018. La police avait retrouvé chez eux plusieurs kilos d'héroïne. Ils ont écopé d'une peine de trois ans de prison ferme avec maintien en détention et une obligation de quitter le territoire à l'issue de la peine.

Saisie de stupéfiants dont héroïne (photo illustration)
Saisie de stupéfiants dont héroïne (photo illustration) © Maxppp - Dominique Gutekunst

Loire, France

Deux Albanais qui vivent à Saint-Étienne ont été condamnés ce vendredi par le tribunal de Saint-Étienne. Ils écopent d'une peine de trois ans de prison ferme. La police a retrouvé chez eux plusieurs kilos d'héroïne le jeudi 2 août 2018.

Tout a commencé par un simple contrôle routier le mercredi, réalisé par la BAC, dans le centre-ville de Saint-Étienne, à 16hi. Puis, les enquêteurs poursuivent leurs recherches et le lendemain, le jeudi, la police remonte le fil jusqu'au domicile des deux Albanais. Chez eux, les policiers trouvent trois kilos d'héroïne. À la revente, cela correspond à 320 000€. 

C'est une quantité pas si fréquente que ça à Saint-Étienne, selon la police. Les deux hommes qui ont 46 et 36 ans sont connus des services de police. Ils ont été jugés dans la foulée. Ils écopent de trois ans de prison ferme avec maintien en détention et à la fin de leur peine, ils seront obligés de quitter la France.